Disparition de Sophie Le Tan : le suspect volait des anesthésiants chez des vétérinaires

Deux semaines après la disparition de Sophie Le Tan, l'enquête se centralise autour d'un principal suspect Jean-Marc Reiser, mis en examen, dont les mystérieux vols d'anesthésiants chez des vétérinaires suscitent l'attention des policiers.

Les enquêteurs s'interrogent en effet pour savoir dans quel but l'homme de 58 ans, déjà condamné pour une affaire de viol, procédait-il à ces effractions. Selon Le Parisien qui rapporte l'information, entre 2012 et 2016, le suspect a volé au moins à deux reprises des cabinets vétérinaires.

Pour ces faits, il avait respectivement écopé de quatre ans (dont deux ferme) et huit mois (sans incarcération) de prison ferme. «On y trouve des produits analgésiques puissants et des relaxants musculaires très efficaces qui permettent de mettre la victime dans un état léthargique et de soumission totale», explique une source judiciaire au quotidien.

Aucune hypothèse ne semble privilégiée ou écartée. Mais ce sombre passé suffit aux policiers à faire de Jean-Marc Reiser le suspect numéro 1 dans la disparition de l'étudiante de 20 ans

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles