Disparition de Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser reconnaît l'avoir fait monter chez lui

L'homme reste toujours mis en examen pour «assassinat, enlèvement et séquestration». Depuis le 18 septembre, il est en détention provisoire.[FREDERICK FLORIN / AFP]

Le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser a été entendu, vendredi 5 octobre, au palais de justice de Strasbourg. Il a finalement reconnu l'avoir fait monter dans son appartement.

Néanmoins, il dément toujours son implication dans sa disparition.

Lors de son audition, Jean-Marc Reiser a expliqué qu'il avait rencontré Sophie Le Tan à l'université par hasard alors que la jeune femme était blessée à la main. Il lui aurait alors proposé son aide et serait montée chez lui avant de repartir.

Cette histoire expliquerait les traces d'ADN de Sophie retrouvées à son domicile dans la salle de bain, sur le robinet et le cumulus de l'appartement. Par la suite, il aurait nettoyé les lieux. Sa femme s'est d'ailleurs étonnée de la propreté des lieux aux policiers.

L'homme reste toujours mis en examen pour «assassinat, enlèvement et séquestration». Depuis le 18 septembre, il est en détention provisoire.

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles