Des maires refusent de célébrer des mariages pour protester contre les rodéos urbains

«Ces convois de véhicules accompagnant les mariages s'affranchissent, en toute impunité, des règles du code de la route et multiplient les infractions»[BEHROUZ MEHRI / AFP]

A Marseille, deux maires ont annoncé leur refus de célébrer les mariages dont les invités ont provoqué des rodéos urbains dans la ville. 

Yves Moraine et Sabine Bernasconi (LR) ont adressé un courrier au préfet de police des Bouches-du-Rhône, Olivier de Mazières. Ils s'y sont plaints du comportement des convois de mariage. 

«Ces convois de véhicules accompagnant les mariages s'affranchissent, en toute impunité, des règles du code de la route et multiplient les infractions», ont déploré les deux élus. «Le[ur] comportement [...] met en danger les citoyens» et «la situation ne cesse d'empirer», ont-ils expliqué. Circulation à grande vitesse, à contresens, individus sur les portières et les capots... Les invités ne s'interdisent rien à ces occasions. 

En attendant que le préfet prenne «des mesures rapides et strictes», ces deux maires marseillais ont décidé, à partir du week-end prochain, de ne plus procéder à tout mariage «dont les participants auraient provoqué, à proximité immédiate ou au sein de leur mairie, en particulier à Bagatelle, la mise en danger de concitoyens». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles