Propos d'Emmanuel Macron sur Pétain : le gouvernement rétropédale

Alors qu'Emmanuel Macron avait justifié mercredi un hommage au maréchal Pétain à l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, a rétropédalé dans la soirée. 

Mercredi, le président avait considéré «légitime» de saluer la première partie de carrière d'un «grand soldat» lors de la Première Guerre mondiale, et ce malgré les «choix funestes» qu'il avait conduit pendant le second conflit mondial. 

Mais les propos d'Emmanuel Macron ont rapidement créé la polémique, forçant l'exécutif à faire volte-face. 

Dans un message publié sur son compte Facebook, Benjamin Griveaux a ainsi balayé tout hommage au chef du régime de Vichy, en expliquant qu'il n'en avait «jamais été question». 

«Aucun hommage ne sera rendu à Pétain samedi. Il n’en a jamais été question. Nous avions annoncé que nous honorerions les maréchaux de la Grande Guerre. Certains en ont déduit que Pétain en faisait partie ; ce n’est pas le cas.»

L'Elysée a également confirmé que seuls les maréchaux Foch, Lyautey, Franchet d'Esperey, Maunoury et Fayolle seront honorés le 10 novembre. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles