Paris : nouvelle réglementation dans les espaces verts

Au total, près de 500 parcs et jardins sont ouverts au public à Paris.[© JACQUES DEMARTHON / AFP]

Des nouveautés sont à prévoir dans les parcs et jardins de la capitale, tandis que les élus parisiens viennent tout juste de voter un nouveau règlement, ce lundi 19 novembre, lors du conseil de Paris.

Non renouvelé depuis 2010, ce règlement – qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019 – a été complètement remis au goût du jour afin de s’adapter, selon la mairie, «aux nouvelles aspirations des Parisiens» et «à l’évolution des usages».

Jugées trop strictes, des règles vont être assouplies

Bonne nouvelle pour les adeptes de la pétanque, du mölkky et autres jeux de quille, ils seront désormais autorisés, mais exclusivement sur de nouveaux emplacements dédiés. De même, la bronzette en maillot de bain sera permise, à condition de la pratiquer sur les pelouses.

Les utilisateurs de vélos, de trottinettes ou encore de gyropodes pourront dorénavant s’aventurer dans les parcs, sur des allées aménagées spécialement pour eux.

Enfin, les chiens promenés en laisse auront finalement accès à l’ensemble des espaces verts de la ville – excepté ceux qui abritent une aire de jeux pour enfants – contre seulement 77 lieux où ils étaient autorisés auparavant.

Certaines pratiques davantage encadrées

Si les pique-niques restent tolérés dans tous les espaces verts parisiens, il sera dès lors obligatoire de demander l’autorisation lorsque ces derniers dépasseront les 30 invités, sous peine de voir le rassemblement interdit.

Par ailleurs, les arbres plus solides seront désignés par des panneaux, accessibles sans danger aux adeptes de la pratique de la slackline (la «ligne lâche» en anglais).

De plus, depuis un arrêté municipal datant de 2015, la cigarette est interdite sur l’ensemble des aires de jeux pour enfants, sans que cela soit inscrit au réglement général. Ce sera chose faite, avec la possibilité que l'arrêté soit pris pour l’ensemble des parcs.

D’autres règles vont demeurer inchangées

Déjà proscrites depuis 2010, certaines pratiques vont le rester, pour des questions de sécurité notamment. Jugés trop dangereux, les barbecues et autres feux extérieurs demeureront strictement prohibés.

Tout comme les drones – y compris les petits modèles – dont l’utilisation en Ile-de-France est soumise à une réglementation très stricte.

Enfin, pour des questions de pudeur, la nudité sera toujours uniquement autorisée dans l’espace naturiste du bois de Vincennes (12e), ouvert d’avril à octobre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles