Toulouse : il vivait avec une compresse dans la poitrine depuis 27 ans

Plusieurs cas similaires ont été rapportés.[FREDERICK FLORIN / AFP]

Des chirurgiens toulousains ont découvert une compresse oubliée 27 ans plus tôt dans la poitrine d'un patient. 

Les premiers symptômes, des rejets de sang par la bouche, étaient apparus près de dix-huit ans après la chirurgie thoracique. Il aura fallu attendre neuf ans pour définitivement poser le diagnostic. L'histoire est rapportée dans la Revue des Maladies Respiratoires. 

En 1989, victime de deux arrêts cardiaques et présentant une maladie coronarienne avec insuffisance d'apport en oxygène vers le coeur, le patient se fait poser un défibrillateur automatique implantable (DAI). 

une découverte suprenante

Jusqu'en 2015, il passe plusieurs examens car il crache du sang. Une lésion dans une partie du poumon gauche est repérée mais aucun signe de cancer. En 2016, le patient est hospitalisé à cause d'une nouvelle toux. Les médecins essaient alors plusieurs procédures pour stopper le saignement dans les poumons. A chaque fois, le patient rechute. 

Au cours d'une nouvelle opération, les médecins font une découverte surprenante : un abcès contenant un morceau de textile, soit une compresse oubliée vingt-sept ans plus tôt, qui explique les symptômes du patient de 65 ans. Cinq jours après cette opération, il a pu rentrer chez lui. 

Plusieurs cas similaires ont été rapportés. En mai, le CHU de Caen a été condamné à verser 4 000 euros à une patiente d'une soixantaine d'années qui avait passé douze ans avec un cathéter oublié dans le corps à la suite d'une opération. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles