Fleur Pellerin visée par des soupçons de prise illégale d'intérêt

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a transmis un signalement au parquet.[AFP]

L'ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin, reconvertie dans le privé, est soupçonnée de "prise illégale d'intérêts" pour avoir noué des contrats avec un géant du web sud-coréen qui fut l'un de ses interlocuteurs au gouvernement, selon un rapport administratif publié mercredi au JO.

Dans ce rapport, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui a transmis un signalement au parquet, estime que Mme Pellerin a "méconnu [ses] réserves en prenant pour client une entreprise privée avec laquelle elle avait conclu un contrat ou formulé un avis sur un contrat" dans le cadre de ses fonctions gouvernementales.

Fleur Pellerin, à la tête de la société d'investissements Korelya Consulting qu'elle a fondée, gérait depuis septembre 2016 un fonds "intégralement doté par la société Naver Corp", un poids lourd du web sud-coréen, rappelle d'abord la HATVP. 

Or la Haute autorité s'est aperçue que Fleur Pellerin, ministre de la Culture de fin août 2014 à février 2016, avait signé, quand elle était encore au gouvernement, une "lettre d'intention" avec Naver Corp le 4 novembre 2015 en vue de la diffusion de contenus vidéos sur les événements de l'année France-Corée. Puis l'institut francais de Corée du sud et la société Naver avaient conclu "une convention de partenariat" le 17 mars 2016, à une date où Fleur Pellerin n'était plus en fonction.

Selon des médias, Korelya Consulting a levé un total de 200 millions d'euros en 2016-2017 auprès du groupe sud-coréen, qui gère le premier moteur de recherche local.

C'est en vertu de la loi sur la transparence de la vie publique du 11 octobre 2013, qui a élargi ses pouvoirs, que la HATVP s'est penchée sur les activités de Fleur Pellerin. Cette autorité indépendante est chargée de contrôler pendant trois ans les reconversions dans le privé d'anciens responsables publics, qualifiées de "pantouflage".

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles