Pourquoi parle-t-on de fête de l'épiphanie ?

Une galette des rois et sa couronne (image d'illustration)[[KENZO TRIBOUILLARD / AFP] ]

Célébrant l’arrivée des Rois mages au berceau de l’enfant Jésus, la fête chrétienne de l’Epiphanie a été instaurée par l’Eglise autour du IVe siècle.

Le terme «Epiphanie» est issu du grec «epiphaneia» qui signifie «apparition». Il désigne ainsi l’apparition du Christ à Melchior, Balthazar et Gaspard, qui représentent chacun les trois continents connus à l’époque (respectivement l’Europe, l’Afrique et l’Asie).

L’institution de cette fête dans la continuité de la Nativité, le 25 décembre, devait  à l’origine mettre en avant les ­valeurs spirituelles des Rois mages, mais aussi célébrer le baptême de Jésus et les noces de Cana (pendant lesquelles le Christ aurait transformé l’eau en vin). Au fil des siècles, seule la première signification a perduré en Occident, avec la traditionnelle galette des rois;

Cette dernière est l’héritage d’un rite païen qui se déroulait à la même période de l’année, pendant lequel la découverte d’une fève faisait d’un convive le roi d’un jour.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles