Grand Paris : une consultation lancée pour que la vignette Crit'Air soit étendue à la métropole

[© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP]

Déjà en vigueur à Paris depuis l'été 2017, la vignette Crit'Air pourrait être étendue à toute la métropole, en juillet prochain. Mais pour cela, il faut que les maires soient d'accord. Cette consultation vise à les convaincre.

Les élus du Grand Paris ont voté – le 12 novembre dernier – la future mise en place d’une «Zone à faible émission» (ZFE) métropolitaine. Le périmètre concerné s'étendra à l'intérieur des limites de l'autoroute A 86, sur 79 communes (sur les 131 que comptent l'Ile-de-France).

Ce lundi 14 janvier, une grande consultation doit donc réunir les maires concernés, pour les informer et répondre à leurs questions, et pour qu'ils puissent ensuite prendre la décision d'appliquer la «ZFE» dans leur commune.

Car seuls ces derniers ont le pouvoir d'«activer» cette mesure, via un arrêté municipal, impliquant alors un peu plus de 5 millions d'habitants des départements des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

autoroute_a86.png
© DIRIF

A partir du 1er juillet 2019, les véhicules les plus polluants, classés Crit’Air 5 (diesels immatriculées avant 2001) et non classés (d'avant 1997), pourraient ainsi être bannis de la zone du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures. Environ 120.000 véhicules sont concernés, soit «1 % du parc roulant», selon Patrick Ollier, président de la métropole.

Par ailleurs, pour aider les possesseurs de véhicules trop polluants à en changer, des mesures compensatoires supplémentaires devraient prochainement être définies, comme par exemple une aide à l'achat d'un véhicule électrique.

Ensuite, en juillet prochain, la ville de Paris, elle, interdira également les Crit'Air 4 (diesels immatriculés avant 2006). Cette catégorie deviendra aussi indésirable dans la métropole à partir de 2021.

Les deux institutions devraient ensuite œuvrer de concert, bannissant les Crit'Air 3 (en 2022) puis Crit'Air 2 (en 2024), ce qui devrait alors marquer la fin du diesel en région parisienne.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles