Gilets jaunes : à quoi s’attendre pour la 15e journée de mobilisation ce samedi ?

Comme chaque semaine depuis trois mois, les gilets jaunes ont prévu de se mobiliser de nouveau ce samedi 23 février à Paris et dans plusieurs villes de France. Alors que le mouvement semble s’essouffler depuis plusieurs semaines, à quoi faut-il s’attendre ?

A Paris, les gilets jaunes ont prévu de se rassembler à partir de 11h à l’Arc de Triomphe avant le départ du cortège à 13h en direction du Trocadéro. 

Sur l’une des pages Facebook des gilets jaunes, l’annonce de la manifestation évoque un «tsunami». Ce vendredi 22 février, avant midi, un peu plus de 13.000 personnes se disaient «intéressées» par l’événement.

Un autre événement du réseau social «intéresse» quant à lui 4.500 personnes. Ce dernier affiche par ailleurs un appel au calme, alors que les violences et les dérapages ont émaillé les dernières manifestations. «Restons pacifiques face à la violence de l’Etat et du gouvernement. Nous serons plus légitimes aux yeux de tous», peut-on lire ainsi sur la page.

Eric Drouet, l’une des figures du mouvement de contestation, a annoncé sa présence à la manifestation parisienne.

Clermont-Ferrand se prépare au pire

Les gilets jaunes seront également très nombreux en région. Et notamment à Clermont-Ferrand, ville régionale de cette 15e journée de mobilisation. La ville attend «entre 3.000 et 10.000 gilets jaunes» et s’est préparée en conséquence toute la semaine pour faire face à la manifestation. Ainsi, le maire de Clermont-Ferrand a décidé de retirer une partie du mobilier urbain, ainsi que les vélos en libre-service, afin qu’ils ne puissent pas servir à d’éventuels casseurs, rapporte Le Point. Les bâtiments publics ainsi que les transports seront également fermés. De nombreux commerçants ont par ailleurs prévu de fermer boutique.

Rennes aussi s’attend à une forte mobilisation, avec entre 2.000 et 3.000 manifestants. «Cette manifestation va faire venir des gilets jaunes bien au-delà des quatre départements bretons. On la considère à risque», souligne ainsi à Ouest-France François Angelini, directeur départemental de la sécurité publique en Ille-et-Vilaine. Maxime Nicolle, autre leader des gilets jaunes devrait participer à cette mobilisation.

D’autres manifestations sont par ailleurs annoncées à Toulouse, Bordeaux, Chambord, Epinal…

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles