Le Défenseur des droits dénonce le «profilage racial et social» des contrôles de police à Paris

Jacqes Toubon pointe des pratiques discriminatoires.[LUDOVIC MARIN / AFP]

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a remis en cause les pratiques de contrôle d’identité réalisé par les forces de l’ordre à Paris, en les considérant comme répondant à un «profilage racial et social».

Selon le JDD, qui annonce avoir consulté la décision rédigée par le haut fonctionnaire, celui-ci a demandé au début du mois d’avril une inspection de l’IGPN et des affaires sociales dans les commissariats parisiens pour rendre compte de l’étendue de ces pratiques.

Il dénonce «des ordres et consignes discriminatoires enjoignant de procéder à des contrôles d’identité de «bandes de Noirs de Nord-africains» et des évictions systématiques de «SDF et de Roms». Pour lui, «une telle pratique par les forces de l’ordre repose sur un profilage de personnes sur des critères exclusivement liés à ce qu’elles sont : leur apparence physique, leur origine, leur appartenance vraie ou supposée à une ethnie ou à une race ou leur vulnérabilité économique».

Le Défenseur des droits estime que ces consignes, révélées en 2012 par un policier et qui avait déclenché une saisine, sont illégales. La décision qu’il a rédigée a été envoyée au procureur de Paris, qui pourrait lancer des poursuites.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles