Pourquoi a-t-on tiré 21 coups de canon pour clôturer la cérémonie du Débarquement ?

La tradition des canons remontent au XIVe siècle La tradition des canons remontent au XIVe siècle[FEDERICO SCOPPA / AFP]

Une tradition ancienne et présente dans plusieurs pays. À l'occasion de la clôture de la cérémonie de commémoration du Débarquement, 21 coups de canon ont été tirés.

Ce «salut» est notamment utilisé en Angleterre pour les anniversaires de la famille royale ou en France lors de l'investiture des nouveaux présidents de la République. Dans l'hexagone, cette tradition remonte à l'Ancien Régime. Lors de l'inhumation d'un roi récemment décédé, 101 coups étaient alors tirés pour symboliser l'arrivée d'un nouveau souverain. 

Si, en 1958, lors de la mise en place de la Ve République, le nombre de coups de canon a été abaissé à 21 par décision du général de Gaulle, le but n'était pas de faire des économies, ni de prendre un nombre au hasard. Le choix de 21 coups proviendrait de la tradition navale. En effet, lorsque les bateaux arrivaient au port, ils déchargeaient leurs canons dans la mer de manière à annoncer leur venue pacifique. Puisque les canons étaient vides, ils n'avaient pas d'intention de les utiliser. Or, l'histoire explique qu'ils tiraient sept coups, soit parce que les marins ne possédaient que sept canons, soit parce que ce chiffre est considéré comme sacré dans la Bible. 

Puis, avec les différentes évolutions dans l'armement, les canons avaient la possibilité de tirer trois coups. Et trois multiplié par sept nous donne le fameux nombre 21. Désormais utilisé dans le monde entier, il est possible d'entendre ce salut symbolique aux États-Unis ou même au Bangladesh. À Monaco, pour montrer l'importance de la naissance de Gabrielle et Jacques, les enfants du Prince Albert, les coups de canon ont même été multipliés par deux, puisque 42 détonations ont été entendues sur le Rocher. 

À suivre aussi

Taïwan : début des célébrations du mois des fantômes
tradition Taïwan : début des célébrations du mois des fantômes
Festival de Lok Ta Pring Ka-ek : une fête pour d'exorciser les mauvais esprits
tradition Festival de Lok Ta Pring Ka-ek : une fête pour exorciser les mauvais esprits
La tradition du muguet ne se perd pas
1er mai La tradition du muguet ne se perd pas

Ailleurs sur le web

Derniers articles