Tout savoir sur Cédric Villani, mathématicien, député de l'Essonne et ex-candidat à la mairie de Paris

Le candidat aux élections municipales à Paris doit présenter son programme le 4 juillet. Le candidat aux élections municipales à Paris doit présenter son programme le 4 juillet. [© JOEL SAGET / AFP]

Inconnu du grand public il y a encore quelques années, ce mathématicien de 45 ans est passé de l'ombre à la lumière. D'abord pour avoir remporté la médaille Fields en 2010, puis pour avoir été élu député LREM en 2017. Candidat à la mairie de Paris, Cédric Villani a finalement reconnu sa défaite mercredi 10 juillet.

Né en 1973, Cédric Villani passe son enfance à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, avant de décrocher son bac à Toulon, dans le Var, et d'intégrer l'année suivante le prestigieux lycée Louis-le-Grand, à Paris, en classe préparatoire. Il fait ensuite ses gammes rue d'Ulm, à Paris, sur les bancs de Normale Sup'.

Agrégé en mathématiques en 1994, il devient enseignant-chercheur dans les années 2000, à Paris, Lyon, Atlanta, Berkeley, Princeton, et à l'IHES de Bures-sur-Yvette. En 2009, il prend la direction de l'Institut Henri Poincaré qui est, à ses dires, «l'un des plus anciens instituts de recherche du monde en mathématique et physique théorique».

l'entrée en politique à partir de 2010

Tout juste lauréat de la médaille Fields en 2010, - qui vient récompenser ses recherches sur les probabilités, la physique statistique et la géométrie différentielle - Cédric Villani décide de se consacrer à la vulgarisation des mathématiques et à la politique.

En 2014, installé depuis cinq ans en région parisienne, il soutient la candidature socialiste d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris. Il rejoint ensuite le mouvement de La République en Marche d'Emmanuel Macron. Issu de la société civile chère au nouveau président de la République, il se présente pour les législatives et est élu député LREM dans la cinquième circonscription de l'Essonne le 21 juin 2017.

CANDIDAT LREM À LA MAIRIE DE PARIS

Fin 2018, Cédric Villani annonçait sa candidature à la Mairie de Paris. «Je suis candidat à la candidature [LREM]» à Paris, a-t-il alors déclaré dans une interview au JDD.

Depuis, il ne cessait de faire valoir le bien-fondé de sa candidature, intensifiant sa présence sur le terrain et sur les réseaux sociaux. Il avait récemment poussé un coup de gueule, contre ceux qui pensent que l'investiture LREM est déjà gagnée au profit de Benjamin Griveaux, réclamant ainsi «la tenue d'une consultation citoyenne».

En tête des sondages MAIS BATTU

Car malgré sa figure d'outsider, le député apparaissait en tête dans les derniers sondages parus début juin, faisant jeu égal avec son rival Benjamin Griveaux qui devrait être désigné mercredi soir candidat du parti aux municipales à Paris. 

À suivre aussi

dépenses publiques Démission de François de Rugy : vers un modèle à la suédoise en France ?
Démission de François de Rugy : un enchaînement de révélations
Politique Démission de François de Rugy : un enchaînement de révélations
GEORGES GOBET / AFP
Politique Quand François de Rugy se compare à Pierre Bérégovoy, «livré aux chiens»

Ailleurs sur le web

Derniers articles