Attaque à la Préfecture de police de Paris : le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête

[AFP]

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a été saisi vendredi après la tuerie à la préfecture de police de Paris perpétrée jeudi qui a fait 5 morts, dont l'assaillant.

L'enquête, diligentée jusqu'alors par le parquet de Paris, a été reprise sous les qualifications d'«assassinat et tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste», ainsi que pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle», a précisé le PNAT.

Plus tôt, le préfet de police de Paris avait assuré n'exclure «aucune hypothèse» au lendemain de l'attaque meurtrière perpétrée jeudi par un agent de la Préfecture de police qui a tué quatre de ses collègues.

«Notre lucidité de policier nous amène à n'exclure strictement aucune hypothèse à ce stade», avait déclaré Didier Lallement alors que l'enquête ouverte par le parquet de Paris n'a pour l'heure pas retenu de qualification terroriste.

«Nous avons été touchés au coeur mais nous sommes toujours debout», avait également déclaré le préfet.

À suivre aussi

Escroquerie Qu'est-ce que le «ping call», la nouvelle arnaque téléphonique à éviter ?
Australie Le chanteur will.i.am accuse une hôtesse de l'air de racisme après un incident en plein vol
Faits divers Lyon : un homme de 25 ans retrouvé mort dans un campement de fortune

Ailleurs sur le web

Derniers articles