James Franco de nouveau accusé de harcèlement sexuel

Sarah Tither-Kaplan et Toni Graal accusent l'acteur de Spiderman et de The Deuce de les avoir convaincues de tourner des scènes de nu.[ALERIE MACON / AFP]

Deux anciennes élèves de James Franco ont engagé, jeudi 3 octobre, des poursuites en justice contre l'acteur d'Hollywood. Elles l'accusent d'avoir dirigé une fausse école de cinéma où elles devaient auditionner ou tourner des scènes de sexe afin de faire avancer leur carrière d'actrice.

L'école citée n'existe plus aujourd'hui.

Selon le Hollywood Reporter, Sarah Tither-Kaplan et Toni Graal accusent l'acteur de Spiderman et de The Deuce de les avoir convaincues de tourner des scènes de nu, de sexe et de «repousser leurs limites», en leur promettant des rôles dans des films.

Ces deux anciennes élèves avaient rejoint Studio 4, l'école de James Franco, en février et avril 2014 et avaient dû payer 750$ pour assister à la classe de James Franco. Selon le procès-verbal, elles ont été contraintes «de payer pour leur exploitation par le biais d'une école d'art dramatique frauduleuse conçue pour avantager Franco et ses sociétés de production. Les possibilités d'emploi offertes aux femmes auraient augmenté lorsqu'elles ont accepté de commettre des actes sexuels déclarés et de se produire sexuellement sur scène.

Selon elles, l'acteur refusait que ses élèves portent des protections en plastique sur leur sexe pendant qu'elles simulaient des actes de sexe oral pendant une orgie.

Selon l'avocat de James Franco, «ce n'est pas la première fois que l'on entend parler de ces accusations, qui ont été discréditées. Nous n'avons pas pu consulter cette plainte infondée en profondeur depuis qu'elle a été donnée en premier à la presse et non à mon client. James se défendra, mais il poursuivra aussi les plaignantes et leurs avocats pour cette plainte diffamatoire fate par des personnes en recherche de publicité».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles