Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : qui étaient son épouse et ses quatre enfants assassinés ?

Portrait des protagonistes de ce quintuple assassinat[[HO / POLICE JUDICIAIRE / AFP]

Leurs corps avaient été retrouvés enterrés dans le jardin de leur pavillon familial à Nantes, le 21 avril 2011. L'épouse et les quatre enfants de Xavier Dupont de Ligonnès sont les victimes de l'une des affaires criminelles les plus médiatisées de ces dernières années. Portrait des protagonistes de ce quintuple assassinat.

Agnès Hodanger 

L'épouse de Xavier Dupont de Ligonnès travaillait en tant qu'adjointe à la vie scolaire et professeur de catéchisme au lycée Blanche-de-Castille, à Nantes. Issue d'une famille bourgeoise et catholique, Agnès rencontre Xavier au début des années 1980, et en tombera follement amoureuse. «Elle était folle de lui, et lui faisait ce qu'il voulait d'elle», avait expliqué l'une de ses amies les plus proches il y a quelques années.

Les années passent, le couple s'éloigne et croule sous les dettes. En 2004, Agnès Hodanger s'était épanchée sur un célèbre forum de discussion en se plaignant de son époux «trop cassant, trop sec, trop rigide, trop militaire». Elle sera assassinée sept ans plus tard à l'âge de 48 ans de deux balles dans la tête. 

Arthur Dupont de Ligonnès

Né le 7 juillet 1990 d'une précédente relation de sa mère, Arthur a 2 ans lorsque Xavier Dupont de Ligonnès le reconnaît. Scolarisé en BTS à l'Institut privé Saint-Gabriel, à Saint-Laurent-sur-Sèvres, en Vendée, il faisait des allers-retours à Nantes les week-ends, où il travaillait à la pizzeria Pizza Tempo, boulevard Robert Schuman, à seulement quelques mètres de la maison familiale, pour gagner de l'argent de poche. Agé de 20 ans, il a été tué de deux balles dans la tête. 

Thomas Dupont de Ligonnès

Décrit comme «un garçon discret, gentil, à l'écoute et blagueur», Thomas est né le 28 août 1992. Après son baccalauréat obtenu au lycée de la Perverie à Nantes, il décide de poursuivre des études de musicologie à l'Université catholique de l'Ouest d'Angers et vivait au foyer Saint-Aubin, un centre d'hébergement pour étudiants. Agé de 18 ans, il envisageait de partir étudier aux Etats-Unis puis s'était rétracté à cause des soucis financiers de sa famille.

Le 4 avril 2011, quelques jours avant que son corps ne soit retrouvé avec ceux de sa mère et de ses frères et soeur, il dînait avec son père dans un restaurant à Avrillé, près d'Angers. Il a reçu deux balles dans la tête et une balle dans le thorax. 

Anne Dupont de Ligonnès

Née le 2 août 1994, Anne Dupont de Ligonnès était une lycéenne sans histoire en 1ère scientifique. Le 4 avril 2011, le collège-lycée de la Perverie où étaient scolarisés Anne et son petit frère Benoît est prévenu de leur absence pour «maladie». Le corps de la jeune fille de 16 ans sera retrouvé aux côtés de ceux de sa mère et de ses frères, enterré dans le jardin. Elle a été tuée de deux balles dans la tête. 

Benoît Dupont de Ligonnès 

Le cadet de la fratrie était âgé de seulement 13 ans le jour de sa mort. Le 11 avril 2011, un courrier annonçant le déménagement de la famille en Australie et la déscolarisation des enfants est adressé à l'établissement de Benoît et sa grande soeur Anne accompagné d'un chèque pour solde de tout compte jusqu'à la fin de l'année scolaire. Très populaire auprès de ses camarades, Benoît était enfant de choeur à l'église Saint-Félix. Il recevra trois balles dans la tête et deux balles dans le thorax. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles