Les jeunes médecins refusent de travailler en Creuse pour 5.000 euros par mois à 35 heures

Pour le moment, huit candidats ont refusé l'offre. [Fred TANNEAU / AFP]

La Creuse peine à attirer des médecins généralistes. Soucieuses de renouveler ses effectifs, les communes et la Mutualité française du Limousin (MFL) proposent notamment 5.000 euros net par mois aux jeunes praticiens. Tous les candidats ont pour le moment refusé.

La MFL propose ce salaire afin d'aider les professionnels à devenir progressivement libéraux, a rapporté La Montagne. Ils épauleraient dans un premier temps les généralistes installés dans la région avant, pourquoi pas, de prendre leur place une fois qu’ils seront à la retraite.

La MFL propose d’autres avantages : 35 heures de travail hebdomadaire, des locaux, une voiture de fonction et les tâches administratives gérées par l’employeur. Elle milite également pour que l’Etat élargisse aux salariés les aides à l’installation, réservée aux libéraux. 

Pour financer ce projet coûteux, la communauté de communes Creuse Influence a prévu une enveloppe de 100.000 euros.

Pour le moment, les huit candidats «avaient des prétentions salariales supérieures à ce que nous proposions», a regretté Franck Bonichon, directeur général de la MFL. Ce dernier espère toujours attirer de jeunes diplômés, a ajouté le quotidien régional.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles