Une retraitée apprend sa mort administrative

Une jeune retraitée a appris sa mort administrative en se rendant à sa caisse de retraite.[DURAND FLORENCE / SIPA]

Une sexagénaire limougeaude a appris sa disparition des fichiers informatiques en se rendant à son organisme de retraite complémentaire.

Les erreurs administratives surviennent très souvent. Celle qui est arrivée à une jeune retraitée soixantenaire de Limoges lui a coûté sa mort… Administrativement parlant. Il y a deux ans, la caisse d’assurance retraite de Limoges a commis une belle bourde en rayant le nom de la victime de ses fichiers informatiques.

En réalité, l’erreur enregistrée correspond à la date de la mort de la mère de cette ancienne employée de la Banque Postale. A l’époque, elle avait envoyé un courrier à l’organisme pour signaler le décès de son parent. La personne en charge de rentrer ces informations s’était alors trompée de nom et avait causé cette mort administrative.

Depuis qu’elle a appris son décès le 1er mars dernier, la sexagénaire tente chaque mois de toucher en vain ses 75 euros qui lui reviennent de droit. Odette Lissandre, responsable des agences retraite à la Carsat, a annoncé au journal La Montagne qu’une erreur avait effectivement été commise et que la retraitée recevrait ses premiers versements d’ici 15 jours. Elle souhaiterait en outre appeler la victime de cette bourde afin de lui présenter ses excuses.

Vous aimerez aussi

faits-divers Un homme retrouvé pendu dans les toilettes de l'UGC des Halles
Le Suédois Lennart Johansson, alors président de l'UEFA, en conférence de presse, le 9 novembre 2004 à Vienne  [Johannes Kernmayer / AFP/Archives]
Décès L'ex-patron de l'UEFA Lennart Johansson est mort à 89 ans
Jonas Savimbi le 11 décembre 1985 à Jamba, dans le sud de l'Angola [Trevor Samson / AFP/Archives]
Hommage Angola: funérailles publiques du chef rebelle Jonas Savimbi, 17 ans après sa mort

Ailleurs sur le web

Derniers articles