L’ocytocine, cette hormone qui rend les hommes fidèles

Image d'illustration.[DAVID GANNON / AFP]

L’existence d’une hormone de la fidélité semble se confirmer. Des chercheurs de l’université allemande de Bonn ont publié cette semaine dans le Journal of Neuroscience une étude qui prouve selon eux que l’ocytocine modifie le comportement des hommes en couple à la vue d’une jolie femme.

86 hommes hétérosexuels âgés en moyenne de 25 ans ont ainsi été testés : 57 d’entre eux ont reçu une dose d’ocytocine en spray nasal, les 29 autres un placebo.

Chacun se voyait ensuite présenter une femme «attirante», qui s’approchait progressivement, jusqu’à ce que le cobaye lui dise de stopper.

Résultat : les hommes en couple sous ocytocine maintenaient la distance à environ 70 cm, contre 55 à 60 cm pour les autres !

 En revanche, chez les célibataires, l’hormone n’a fait aucune différence. De précédentes études avaient montré que l’ocytocine, présente naturellement dans le cerveau, stimule et renforce les liens au sein des couples, et augmente la sociabilité.

Elle est notamment utilisée chez les malades atteints du syndrome d’Asperger, une forme légère d’autisme. 

À suivre aussi

Étude Budget, organisation, tendances, motivations... Les Français et le mariage
Alliance anti-infidélités
bijoux Etats-Unis : une bijouterie invente une alliance anti-infidélité
30 millions d'amis Vidéo : le spot choc de 30 millions d’amis contre l’abandon

Ailleurs sur le web

Derniers articles