Tout savoir sur Leïla Slimani, prix Goncourt 2016 pour «Chanson douce»

Leïla Slimani est la cinquième femme en deux décennies à se voir décerner le prix Goncourt. Leïla Slimani est la cinquième femme en deux décennies à se voir décerner le prix Goncourt. [JOEL SAGET / AFP]

Leïla Slimani vient de se voir décerner le prix Goncourt pour «Chanson douce». A trente-cinq ans, la Franco-Marocaine remporte le plus prestigieux des prix littéraires français dès son deuxième roman.

Slimani s'était déjà faite remarquer avec son premier ouvrage «Dans le jardin de l'ogre», paru chez Gallimard à la rentrée littéraire 2014. Ce roman traitait avec beaucoup d'audace de l'addiction sexuelle au féminin. Il avait été sélectionné pour le prix de Flore et avait reçu le Prix Littéraire La Mamounia 2015.

dans_le_jardin_de_logre_2.jpg

A lire aussi : Le prix Goncourt attribué à Leïla Slimani pour «Chanson douce»

«Chanson douce», sorti mi-août chez Gallimard, place définitivement la jeune auteur au coeur de la scène littéraire avec un sujet dérangeant qui s'appuie sur une narration féroce. Le livre fait le récit d'un fait divers sordide. Celui de l'assassinat de deux jeunes enfants par leur nounou. Par le biais de cette histoire choc, Slimani dissèque les relations complexes et ambigües entre les parents et les personnes qui gardent leur progéniture. Un moyen pour elle de questionner la misère sociale, la lutte des classes mais aussi le quotidien des mères qui travaillent.

chanson_douce_2.jpg

Avant de recevoir le prix Goncourt, l'ouvrage se plaçait déjà en bonne position dans les ventes en librairies, et faisait aussi partie de la dernière sélection du prix Renaudot. Depuis son entrée en littérature en 2014, Slimani est vue comme une auteur jeune et prometteuse.

Fille d'un banquier et d'une médecin ORL (une des premières femmes médecins du Maroc) aux idées progressistes, elle naît en 1981 au Maroc à Rabat et y fait ses études. A 17 ans, elle vient en France pour faire hypokhâgne. Passée par Sciences Po et l'Ecole supérieure de commerce de Paris, elle a aussi étudié l'art dramatique au cours Florent. Elle opte finalement pour le journalisme et revient, un temps, dans son pays pour écrire des articles sur l'Afrique du Nord.

Auteur engagée et féministe convaincue, elle accorde une grande importance dans ses écrits à la place de la femme dans la société. En janvier prochain, elle fera d'ailleurs paraître aux éditions les Arènes l'ouvrage «Sexe et Mensonge», résultat de deux ans d'enquête.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles