Qu'est-ce que l'Iron Dome ?

Un missile antimissiles israélien est tiré depuis une batterie Iron Dome, le 18 novembre 2012 près de la bande de Gaza[[Jack Guez / AFP]]

Alors que les affrontements entre Israël et la bande de Gaza font rage depuis une semaine, Tsahal (l'armée de défense israélienne) peut compter sur son nouveau système de défense : l'Iron Dome (Dôme de Fer), opérationnel depuis mars 2011.

Qui l'a conçu ?

L'Iron Dome (Kipat Barzel, en hébreu) est une technologie israélienne développée par RAFAEL, une société nationale. Pour l'instant, seuls les Israéliens sont dotés du dispositif. Mais à terme, s'il fait ses preuves, le Dôme de Fer pourrait également intéresser les Américains, qui financent déjà une grande partie du système (530 millions d'euros cette année).

 

Comment marche-t-il ?

Un radar détecte la roquette, puis un ordinateur analyse sa dangerosité. Si elle s'apprête à frapper une zone d'habitation, le lance-missile se déclenche automatiquement. Un missile Tamir à tête-chercheuse (90kg, 3m de long) est alors lancé vers la roquette adverse pour la percuter en plein vol, avant qu'elle ne puisse s'écraser et faire des dégâts au sol. Le temps de réaction de l'Iron Dome est d'environ 15 secondes.

On compte 5 batteries Dôme de Fer actives sur le territoire israélien : à Beer-Sheva, Ashkelon, Ashdod, Netivot, et depuis peu dans l'agglomération de Tel-Aviv.

 

Combien coûte-t-il ?

Chaque missile d'interception coûte environ 40.000 €. Il faut également ajouter plus de 1.500 € pour le lancement. Le système de défense est donc particulièrement cher. C'est pourquoi l'Iron Dome sélectionne les roquettes à intercepter en priorité : celles qui tomberont sur une zone habitée.

 

Est-il efficace ?

Pour arrêter les roquettes adverses tirées à moyenne portée, oui. Mais face aux missiles de courte ou longue portée (moins de 4 km ou à plus de 70km) l'Iron Dome est totalement inefficace.

Lundi 19 novembre, après 5 jours de conflit, le Tsahal a communiqué ses propres statistiques : "546 fusées ont frappé Israël. Dôme de Fer en a intercepté 302 autres". Soit un taux de réussite de 35% : à en croire ces chiffres, environ 1 fusée lancée sur Israël sur 3 a été stoppée en plein vol.

Toutes les roquettes ne sont pas interceptées, mais seulement les plus dangereuses. Ces derniers jours, il semblerait que près de 85% des fusées lancées sur des zones habitées aient été éliminées.

 

Ses limites.

Son coût, exhorbitant : chaque tir de défense coûte plus de 40.000 €.

Son efficacité, qui n'est pas de l'ordre de 100%, puisque il arrive que certains missiles ratent leur cible. C'est pourquoi, des spécialistes préconisent d'implanter 8 batteries de missiles de plus sur le territoire israélien.

Enfin, des débris de roquette peuvent parfois tomber sur des habitats israéliens.
 

À suivre aussi

Un tir anti-missile est tiré depuis un centre de défense aérienne en Israël pour contrer les tirs de roquettes lancés depuis le territoire palestinien de Gaza  [MAHMUD HAMS / AFP]
Conflit Accord de cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
Proche-Orient Jordanie : une attaque au couteau fait huit blessés, dont quatre touristes
Des manifestants irakiens brûlent des pneus à Bagdad le 4 octobre 2019  [AHMAD AL-RUBAYE / AFP]
Proche-Orient Contestation en Irak : 73 morts, plus de 3.000 blessés depuis mardi

Ailleurs sur le web

Derniers articles