Exception culturelle : les Européens parviennent à un compromis

Le commissaire européen en charge du Commerce, Karel De Gucht, le 4 juin 2013 au siège de l'UE à Bruxelles [Georges Gobet / AFP/Archives] Le commissaire européen en charge du Commerce, Karel De Gucht, le 4 juin 2013 au siège de l'UE à Bruxelles [Georges Gobet / AFP/Archives]

Les ministres du Commerce européens se sont mis d'accord vendredi pour exclure le secteur audiovisuel du mandat de négociations commerciales avec les Etats-Unis, comme la France le demandait pour protéger l'exception culturelle, a annoncé la Commission.

"Le mandat de négociations (pour lancer les négociations commerciales entre l'Union européenne et les Etats-Unis) a été approuvé", a indiqué John Clancy, le porte-parole du commissaire européen en charge du Commerce, Karel De Gucht, sur son compte Twitter.

"Les services audiovisuels ne sont pas dans le mandat pour le moment mais pourraient y être ajoutés plus tard", a ensuite expliqué M. De Gucht au cours d'une conférence de presse, à l'issue de plus de 12 heures de négociations.

Réunis à Luxembourg, les 27 devaient se mettre d'accord sur le mandat confié à la Commission européenne pour négocier un méga-accord de libre-échange avec Washington. Ces décisions ont jusqu'ici toujours été prises à l'unanimité.

La ministre française du Commerce, Nicole Bricq, avait annoncé au début des discussions que Paris refuserait le projet de mandat "en l'absence d'une exclusion claire et explicite du secteur audiovisuel".

Vous aimerez aussi

Économie Notre-Dame : les commerçants du quartier en souffrance
Gilets jaunes : l'aide de l'État aux commerçants pas suffisante ?
Social Gilets jaunes : l'aide de l'État aux commerçants insuffisante ?
La plupart des partis de gauche proposent de stopper les accords de libre-échange, dont le CETA avec le Canada ou celui négocié avec les pays du Mercosur en Amérique du Sud.
Politique Élections européennes : les propositions des partis sur le commerce

Ailleurs sur le web

Derniers articles