Peine de mort pour près de 700 pro-Morsi

Mohamed Damaty, membre d'un groupe d'avocats défendant 42 partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi, le 27 avril 2014 au Caire [Mohamed El-Shahed / AFP] Mohamed Damaty, membre d'un groupe d'avocats défendant 42 partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi, le 27 avril 2014 au Caire [Mohamed El-Shahed / AFP]

Le chef des Frères musulmans en Egypte Mohamed Badie a été condamné à mort lundi en même temps que quelque 700 partisans présumés du président islamiste destitué Mohamed Morsi.

 

Le même tribunal, dans la ville de Minya, dans le centre du pays, a par ailleurs commué en prison à vie la majeure partie des peines capitales qu'il avait prononcées il y a un mois pour plus de 500 autres partisans de la confrérie.

Ces personnes jugées dans les plus grand procès de masse de l'Histoire récente, selon l'ONU qui s'en était ému fin mars, sont accusées d'avoir participé à des manifestations violentes à Minya, le 14 août, le jour même où quelque 700 manifestants pro-Morsi tombaient sous les balles des policiers et soldats au Caire.

 

À suivre aussi

Bangkok compte environ 10 millions d'habitants
Thaïlande Après l'Indonésie et l'Egypte, la Thaïlande veut également déplacer sa capitale
Manifestation pour réclamer la démission du président  Abdel Fattah al-Sisi le 20 septembre 2019 au Caire [STR / AFP/Archives]
contestation Manifestations anti-Sissi : l'Egypte retient son souffle
Des manifestants dans les rues du Caire, vendredi 20 septembre.
Manifestation Une nouvelle crise politique en Egypte ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles