Une albinos sacrifiée pour des rites vaudous en Tanzanie

Image d'illustration.[AFP]

Deux sorciers tanzaniens ont été récemment interpellés dans le nord-est de leur pays. Ils sont soupçonnés d'avoir démembré l’une de leur concitoyenne albinos et d'avoir voulu revendre les parties de son corps au marché noir.

 

Munghu Lugata, une Tanzanienne albinos n’a pas survécu aux terribles sévices infligés par deux guérisseurs traditionnels. Cette femme a eu la jambe gauche coupée au-dessus du genou. Ces agresseurs lui ont également prélevé plusieurs doigts de la main gauche. Puis, ils l’ont laissée pour morte sur le pas de sa porte.

Les deux sorciers, une femme de 52 ans et un homme de 45 ans, ont été interpellés. Soupçonné d’être également impliqué, le petit ami de la victime a pris la fuite.

Ce fait divers sordide souligne à quel point la situation des albinos demeure préoccupante dans certains pays d’Afrique. Ils sont victimes de véritables sacrifices humains liés aux croyances et rites vaudous, pratiques largement répandues sur l’ensemble du continent.

Régulièrement, des personnes atteintes d’albinisme sont retrouvées mortes ou mutilées dans les rues et campagnes africaines.

Rien que pour la seule Tanzanie, l’ONG de défense des albinos Under The Same Sun ("Sous le même soleil") aurait recensé, depuis 2006, plus de 70 assassinats et environ 70 blessés. Une fois prélevés, les restes humains peuvent servir à fournir les marchés noirs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles