MH17 : un avion militaire ukrainien près du Boeing avant le crash ?

Sur les lieux du crash du MH17 Sur les lieux du crash. [BULENT KILIC / AFP]

Cinq jours après le crash du vol MH17, les autorités russes affirment qu'un avion de chasse ukrainien se trouvait près de l'avion juste avant le drame. Cette accusation survient alors que Moscou est pointé du doigt pour son implication.

 

La Russie contre-attaque. Lors d'une conférence de presse ce lundi 21 juillet, l'état-major russe a accusé indirectement l'Ukraine d'avoir abattu le Boeing du vol MH17 qui s'est écrasé jeudi 17 juillet.

Selon le général Andreï Kartapolov, un avion de chasse ukrainien se trouvait près de l'avion de la Malaysia Airlines juste avant le crash.

"On a observé la montée d'un avion de chasse ukrainien SU-25 en direction du Boeing malaisien qui se trouvait alors à une distance de 3 à 5 km. Le SU-25 peut atteindre une altitude de 10.000 mètres. Il dispose de missiles air-air qui peuvent tirer jusqu'à 12km et garantissent la destruction d'un objectif jusqu'à 5 km", a-t-il expliqué s'appuyant sur des schémas.

 

Et de souligner : "Nous nous posons la question : dans quel but un avion de chasse effectuait-il un vol à la même altitude et en même temps qu'un avion civil ?".

 

Missiles ukrainiens

Le général Kartapolov a également affirmé que des missiles sol-air des forces ukrainiennes étaient positionnés non loin de Donetsk (ville proche du lieu de l'accident, ndlr).

"Pourquoi ces forces ukrainiennes se trouvaient-elles à cet endroit et contre qui étaient dirigées ces armes antiaériennes alors que tout le monde sait que les combattants séparatistes n'ont pas d'aviation" ? , a-t-il appuyé.

En outre, l'état-major russe a ajouté que le comportement du Boeing était étrange. "Après Donetsk, l'avion malaisien a changé de cap, et s'est écarté de son corridor vers la gauche jusqu'à 14 km. Il a ensuite tenté de revenir dans ce corridor, mais n'a pas réussi à accomplir cette manœuvre jusqu''au bout […]Question : pourquoi est-il sorti de son corridor, est-ce une erreur de pilotage ou un ordre donné par les aiguilleurs du ciel ukrainiens", a ainsi souligné le général.

 

Une réponse aux accusations américaines et ukrainiennes ?

Les attaques des autorités russes surviennent alors que Moscou est pointé du doigt par les Etats-Unis et l'Ukraine pour son implication dans la catastrophe. La Russie est, en effet, soupçonnée d'avoir fourni des systèmes de missiles Bouk aux séparatistes pro-russes.

"Le système de missile utilisé contre l'avion venait de Russie", avait affirmé dimanche le secrétaire d'Etat américain John Kerry. "Il est assez clair qu'il s'agit d'un système qui a été transféré de Russie et remis aux mains des séparatistes", a-t-il ajouté. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles