Ebola : le cap des 1.000 morts franchi

Des médecins en tenues de protection, dans le centre de Médecins sans frontières de Guéckédou, en Guinée, le 31 mars 2014. [SEYLLOU / AFP]

L’OMS fait état dans son dernier rapport de 1.013 décès dus à l’épidémie d'Ebola. Dans la foulée, l’Organisation donne son feu vert à l’utilisation de traitements non homologués.

 

La barre symbolique des 1.000 morts dus à la fièvre hémorragique Ebola est officiellement atteinte, rapporte lundi soir l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son dernier bilan actualisé.

Jusqu'à présent, depuis les premiers cas recensés en mars en Guinée, 1.013 personnes sont mortes de cette fièvre hémorragique et  1.848 cas ont été dénombrés.

En outre, 52 nouveaux décès ont été enregistrés entre le 7 et le 9 août et 69 nouveaux cas ont été recensés, précise le rapport.

 

Utilisation de traitements non homologués

Dans un communiqué publié mardi, le comité d'experts de l’OMS a approuvé l'emploi de traitements non homologués dans la lutte contre le virus Ebola. Deux Américains, les médecins Kent Brantly et Nancy Writebol, avaient fin juillet pu bénéficier d'un sérum expérimental, le Zmapp, et ont vu leur état s'améliorer.

En revanche, le missionnaire espagnol contaminé au Libéra et rapatrié à Madrid la semaine dernière, est décédé ce mardi 12 août, a annoncé une porte-parole de l'hôpital où il était hospitalisé.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles