Nucléaire: l'Iran refuse à l'AIEA une visite du site de Parchin

Le drapeau iranien flotte devant le siège de l'ONU et de l'Agence internationale de l'énergie atomique à Vienne, le 3 juillet 2014 [Joe Klamar / AFP/Archives] Le drapeau iranien flotte devant le siège de l'ONU et de l'Agence internationale de l'énergie atomique à Vienne, le 3 juillet 2014 [Joe Klamar / AFP/Archives]

L'Iran refuse une visite des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) au site militaire de Parchin, près de Téhéran, a déclaré samedi le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehgan, cité par l'agence Isna.

"L'agence a mené plusieurs visites à Parchin, a pris des échantillons mais n'a rien trouvé d'illégal (...) Par conséquent, il n'y a aucune raison pour un nouvel accès à Parchin, car rien de nouveau ne s'y est produit depuis les dernières inspections" en 2005, a déclaré M. Dehgan.

L'AIEA a demandé à de nombreuses reprises une visite à Parchin, soupçonné d'avoir abrité des tests d'explosions conventionnelles susceptibles d'être appliquées au nucléaire, ce que Téhéran dément.

L'AIEA avait accusé, images satellitaires à l'appui, Téhéran d'avoir fait disparaître des traces compromettantes à Parchin.

En juin, le chef de l'AIEA Yukiya Amano a réclamé à nouveau que l'AIEA puisse accéder au site militaire de Parchin, à une trentaine de kilomètres de Téhéran.

M. Dehgan a affirmé que l'AIEA "prenait malheureusement ses informations des ennemis et des monafeghins (Moudjahidines du peuple, principal groupe d'opposition armé basé à l'étranger, ndlr) qui se sont toujours avérées fausses".

Il a également ajouté que l'Iran refusait de "livrer à l'AIEA des informations concernant ses savants travaillant dans l'industrie de la défense".

M. Amano a fait dimanche dernier une visite d'une journée à Téhéran, y rencontrant notamment le président Hassan Rohani.

L'Iran et l'AIEA ont conclu un accord en mai comprenant cinq mesures à prendre d'ici au 25 août, pour clarifier la nature des recherches réalisées par Téhéran dans le cadre de son programme nucléaire.

Vous aimerez aussi

Moyen-orient Iran : un puissant séisme de magnitude 6,4 fait 260 blessés
International Prix des carburants : l'impact des sanctions américaines sur l'Iran
Le président iranien Hassan Rohani lors d'une conférence de presse en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, le 26 septembre 2018 à New York [Jim WATSON / AFP/Archives]
International L'Iran promet de «contourner fièrement» les sanctions américaines

Ailleurs sur le web

Derniers articles