Libye: le gouvernement provisoire a présenté sa démission au Parlement

Des avions endommagés sur le tarmac de l'aéroport international de Tripoli, le 26 aout 2014, après la prise de l'aéroport par des forces de la coalition "aube lybienne" aux alliés du général rebelle Khalifa Haftar [Mahmud Turkia / AFP/Archives] Des avions endommagés sur le tarmac de l'aéroport international de Tripoli, le 26 aout 2014, après la prise de l'aéroport par des forces de la coalition "aube lybienne" aux alliés du général rebelle Khalifa Haftar [Mahmud Turkia / AFP/Archives]

Le gouvernement provisoire libyen dirigé par Abdallah al-Theni, qui n'a pas d'autorité réelle sur le pays livré aux milices armées, a présenté sa démission au Parlement élu, selon un communiqué publié jeudi soir.

Ce gouvernement siégeant dans l'Est de la Libye pour échapper à la pression des milices fortement présentes à Tripoli a indiqué "avoir présenté sa démission au Parlement élu" et qui tient ses réunions, pour la même raison, à Tobrouk, à 1.600 km à l'est de la capitale.

Il a dit espérer voir le Parlement qu'il considère comme "la seule autorité légitime du pays", former un nouveau gouvernement "représentant toutes les catégories du peuple libyen (...) et capable de rétablir la sécurité et de bâtir un Etat de droit".

Un tel gouvernement est souhaité par la communauté internationale qui s'inquiète de la situation de chaos en Libye.

Le gouvernement démissionnaire a dénoncé l'intention des miliciens à dominante islamiste qui veulent former un gouvernement alternatif à Tripoli après avoir convoqué l'Assemblée sortante, le Conseil général national (CGN), dont le mandat a théoriquement expiré avec l'élection, le 25 juin, du Parlement.

"C'est un acte de rébellion contre la légitimité représentée par le Parlement qui a été reconnu par la communauté internationale", a souligné le gouvernement sortant.

À suivre aussi

Bintu (g) et son fils, à bord du Ocean Viking, le 10 août 2019 [Anne CHAON / AFP]
Humanitaire Sa traversée de l'enfer, Bintu l'a vécue en Libye plus qu'en mer
Attaque Libye : deux membres du personnel de l'ONU tués dans un attentat à Benghazi
Photo prise et difffusée le 5 juillet 2019 par l'ONG allemande Sea-Eye montrant des migrants à bord d'un canot pneumatique surchargé repéré dans les eaux internationales au large de la Libye [Fabian Heinz / sea-eye.org/AFP/Archives]
Drame Libye : les corps de 62 migrants repêchés après le «pire» naufrage de l'année, jeudi, au large de Khoms

Ailleurs sur le web

Derniers articles