Vers une sortie de crise en Afghanistan ?

Les deux candidats rivaux à la présidentielle afghane Abdullah Abdullah (g) et Ashraf Ghani (d), lors d'une conférence de presse à Kaboul, le 12 juillet 2014 [Jim Bourg / Pool/AFP/Archives]

La crise politique qui paralysait l’Afghanistan depuis trois mois a peut être touché à sa fin dimanche.

 

Les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle, Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, ont signé un accord de gouvernement d’union nationale.

Alors qu’ils revendiquaient tous les deux la victoire, Ashraf Ghani a été désigné président, alors que Abdullah Abdullah sera chargé de nommer le chef du futur gouvernement, ou de se désigner lui-même.

Cette sortie de crise permettrait de débloquer le dossier de l’accord bilatéral de sécurité avec Washington, qui prévoit de laisser en Afghanistan, à partir de 2015, une force réduite de 12 000 hommes. 

 

À suivre aussi

Le président afghan Ashraf Ghani lors d'une réunion avec Donald Trump sur la base militaire de Bagram, le 29 novembre 2019 [Olivier Douliery / AFP]
Moyen-orient Afghanistan : Ashraf Ghani remporte la majorité à la présidentielle
Diplomatie En visite surprise en Afghanistan, Donald Trump annonce la reprise des négociations avec les talibans
Une victime d'un attentat contre une mosquée de l'est de l'Afghanistan, qui a fait des dizaines de morts le 18 octobre 2019 [NOORULLAH SHIRZADA / AFP]
Terrorisme Afghanistan : 62 morts lors d'un attentat dans une mosquée

Ailleurs sur le web

Derniers articles