Hong Kong : la révolution des parapluies prend de l'ampleur

Des dizaines de milliers de manifestants à Hong Kong, le 30 septembre 2013.[ANTHONY WALLACE / AFP]

A Hong Kong, des milliers de manifestants ont une nouvelle fois occupé mardi soir les rues de l’ancienne colonie britannique, ignorant les appels des autorités locales leur ordonnant de rester chez eux.

 

Le mouvement promettait même de prendre de l’ampleur ce mercredi, à l’occasion du 65e anniversaire de la proclamation de la République populaire de Chine, qui est un jour férié.

Les manifestants réclament la mise en œuvre des réformes démocratiques promises lors de la rétrocession du ­territoire à la Chine, en 1997. Et le mouvement a éclaté lorsque Pékin a annoncé le 1er septembre dernier son intention de garder le contrôle des candidatures lors de l’élection du chef du Territoire au suffrage universel, en 2017.

Suite à la violente répression menée par les autorités chinoises ­dimanche dernier, le parapluie est ­devenu le symbole du mouvement : il est utilisé par les ­manifestants pour se protéger des gaz lacrymogènes. 

 

À suivre aussi

Des dizaines de manifestants sont descendus en rappel d'une passerelle.
crise politique Vidéo : A Hong Kong, fuite spectaculaire de manifestants assiégés par la police
Les manifestants pro-démocratie utilisent notamment des catapultes qu'ils fabriquent avec ce qu'ils ont sous la main.
contestation Flèches, catapultes, herses... L'arsenal impressionnant des manifestants à Hong Kong
La tension monte à Hong Kong.
Hong Kong Nouveaux heurts à Hong Kong, un policier blessé par une flèche

Ailleurs sur le web

Derniers articles