New York : colère après la non-inculpation d'un policier

Eric Garner, 43 ans et père de six enfants, est décédé le 17 juillet dernier durant son arrestation, filmée par un témoin, à Staten Island.[KENA BETANCUR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Après Ferguson la semaine dernière, c'est New York qui proteste après la mort d'un père de famille noir tué lors d'une arrestation.

 

Les semaines se suivent et se ressemblent aux Etats-Unis. Dix jours après un verdict similaire, qui avait provoqué des émeutes à Ferguson (Missouri), la décision d'un grand jury de ne pas poursuivre un policier blanc responsable de la mort d'un père de famille noir a fait descendre des milliers de manifestants dans les rues de New York.

Dans une ambiance majoritairement calme, ils ont défilé en scandant «Pas de justice, pas de paix» ou «La vie des Noirs compte». Quatre-vingt-trois arrestations, dont certaines pour trouble à l'ordre public, ont toutefois été comptabilisées par la police de New York.

 

Plaqué au sol et étranglé

Eric Garner, 43 ans et père de six enfants, est décédé le 17 juillet dernier durant son arrestation, filmée par un témoin, à Staten Island. Ce document amateur montre clairement la victime se faire plaquer au sol par plusieurs policiers. Alors que l’un d’eux, Daniel Pantaleo, le prend par le cou, Garner, obèse et asthmatique, répète à plusieurs reprises qu’il ne «peu[t] pas respirer».

Malgré la décision du grand jury, le ministre de la Justice Eric Holder a annoncé l’ouverture d’une enquête fédérale sur une éventuelle violation des droits civiques d'Eric Garner. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles