Procès Pistorius : 5.000 plaintes après une publicité polémique

Oscar Pistorius à l'énoncé du verdict.[AFP]

Une campagne publicitaire qui ironisait sur le handicap d'Oscar Pistorius et sur l'issue de son procès a suscité plus de 5.000 plaintes en Grande-Bretagne, a annoncé vendredi l'agence britannique de régulation de la publicité (ASA).

 

Au cours du procès du champion paralympique Oscar Pistorius, jugé en 2014 pour meurtre, le site irlandais de paris en ligne Paddy Power avait proposé de miser sur le verdict.

Et Paddy Power promettait de rembourser toutes les personnes qui auraient parié sur la culpabilité de Pistorius, dans le cas où celui-ci serait jugé non coupable.

 

Jeu de mots en anglais

La société avait résumé cette offre dans le slogan "Money back if he walks", un jeu de mots intraduisible faisant à la fois référence à l'éventuelle libération de Pistorius - "if he walks" - et au fait que l'athlète est amputé des deux jambes.

En octobre 2014, le sprinteur a été condamné à cinq ans de prison pour avoir abattu sa petite amie en 2013, après avoir été jugé coupable d'homicide involontaire.

L'ASA a reçu 5.525 plaintes relatives à cette campagne publicitaire publiée dans la presse britannique en mars 2014, soit le plus important nombre de plaintes jamais reçu par cet organisme pour une publicité.

Les personnes ayant déposé ces réclamations ont accusé Paddy Power de traiter à la légère la mort d'une femme et le handicap, dans cette campagne qui avait ensuite été interdite par l'ASA.

Paddy Power a de son côté affirmé que si la publicité était irrévérencieuse, elle n'avait pas pour but d'offenser quiconque.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles