Un pilote déroute son avion pour respecter son quota d'heures

Un avion d'Air France est arrivé avec plus de 10 heures de retard.[©AFP]

Pour des raisons de sécurité, un vol reliant New York à Paris dimanche a fait une escale inattendue à Manchester afin de permettre au pilote de ne pas dépasser son quota d’heures de vol. Certains passagers ont dû attendre douze heures avant de pouvoir redécoller pour Paris.

 

Le trajet New York – Paris commençait déjà mal pour les passagers du vol AF007, l’avion étant d'abord resté bloqué six heures au sol à cause de la neige. Après avoir finalement décollé, l’appareil s’est posé à Manchester, en Grande-Bretagne, à quarante minutes de vol de sa destination, Paris.

Air France a précisé que cette escale a été décidée en respect des règles de sécurité, pour que les pilotes ne dépassent pas leur quota d’heures de vol. Le porte-parole de la compagnie aérienne a précisé à BFMTV que ne pas respecter les quotas équivaut à "rouler à 180 km/h sur l’autoroute". Or les pilotes avaient atteint le plafond fatidique en raison du temps d'attente passé à New York.

 

Défaut d'information

Selon un passager, interviewé par la chaîne de télévision, "aucune information" n’a été donnée. "Le pilote a décidé de poser l’appareil à Manchester en nous disant que la relève d’un autre pilote devait arriver" a indiqué ce passager.

La compagnie a fini par affréter trois avions pour transporter les voyageurs. Le député UMP Bruno Le Maire faisait partie des passagers bloqués. Sur les réseaux sociaux, de nombreux messages témoignent de la colère des voyageurs.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles