Netanyahu défie Obama devant le Congrès

Le Premier ministre israélien s'est exprimé mardi 3 mars 2015 devant le Congrès américain.[MANDEL NGAN / AFP]

Il aura tout fait pour convaincre les élus américains de la nécessité de s’opposer au "très mauvais" accord sur le nucléaire iranien, qui pourrait être trouvé à la fin du mois.

 
Invité par les républicains à s’exprimer devant le Congrès, Benyamin Netanyahu a tenté de faire la démonstration qu’un allégement des sanctions contre Téhéran serait contre-productif et permettrait au contraire à l’Iran de se doter de l’arme nucléaire «en une année seulement».
 
«Le régime iranien représente une grande menace pour Israël, mais aussi pour la paix du monde entier», a déclaré le Premier ministre israélien, ovationné à plusieurs reprises par les élus du Congrès.
 
 
Tensions avec Obama
 
En s’exprimant ainsi devant le Congrès, tout près de la Maison Blanche, Benyamin Netanyahou a lancé un véritable défi à Barack Obama qui a fait d’un accord avec l’Iran un objectif majeur à atteindre avant la fin de son second mandat.
 
Et il s’est même dit prêt à utiliser son veto pour empêcher le Congrès de voter de nouvelles sanctions contre l’Iran, ce qui torpillerait tous les efforts diplomatiques en cours.
 
Piqué au vif, Barack Obama s’est ainsi empressé de répliquer hier, estimant que le Premier ministre israélien «n’avait présenté aucune alternative viable» au projet d’accord et n’apportait «rien de nouveau». 
 
«Je ne suis pas focalisé sur la politique,(…) sur le théâtre», a-t-il ajouté, dans une allusion à peine voilée au fait que le discours de Netanyahou intervenait à deux semaines des législatives israéliennes
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles