Chrétiens d'Orient : 1.500 visas d'asile accordés

François Hollande était l'invité surprise de cette cérémonie officielle. [FRANCOIS GUILLOT / AFP]

Le gouvernement a mis en avant samedi, lors d'une cérémonie officielle avec la présence surprise de François Hollande, sa politique d'accueil des chrétiens d'Orient, auxquels il a délivré 1.500 visas d'asile depuis l'été.

 

Sur les 1.500 chrétiens ayant reçu ces visas, "mille personnes sont déjà arrivées" en France depuis fin juillet, date à laquelle le gouvernement avait annoncé son intention de favoriser l'accueil de ces minorités persécutées, a-t-on appris auprès du ministère de l'Intérieur.

Pour marquer l'accueil de ces réfugiés, une cérémonie a été organisée samedi au ministère, place Beauvau, où le président Hollande a fait une apparition inattendue pour témoigner sa solidarité.

 

"Vous êtes ici en France chez vous"

"Soyez certains qu'en France vous serez pleinement accueillis, et que vous êtes ici en France chez vous, même si chez vous c'est loin, et que vous aurez à y revenir", leur a lancé le chef de l’État.

Il a tenu à saluer la "volonté" des réfugiés "d'être utiles à la France". "Car vous êtes utiles à la France", a-t-il insisté. "La France est un pays qui a toujours considéré que son identité était l'ouverture, la solidarité, la liberté" et "celles et ceux qui veulent replier la France, lui faire peur, la rétrécir, ne sont pas véritablement ceux que la France veut promouvoir", a-t-il ajouté à la veille d'élections départementales qui pourraient être marquées par une nouvelle poussée du Front national.

 

"Merci"

Aux membres d'un chœur qui venaient de chanter plusieurs airs traditionnels, il a dit: "Merci pour le courage dont vous avez fait preuve."

Environ 200 personnes, arrivées d'Irak ou de Syrie, avaient été conviées dans les jardins du ministère, à quelques jours du Nouvel An assyrien, le Kha B-Nisan.

 

Victimes de Daesh

"Vous êtes tous les bienvenus chez nous", a pour sa part affirmé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, en soulignant que "les chrétiens sont parmi les premières victimes du projet criminel d'épuration religieuse que Daesh cherche à imposer à l'ensemble des territoires qu'il contrôle aujourd'hui".

"Nul ne peut demeurer insensible au sort tragique des chrétiens d'Orient, et la France moins que quiconque", a-t-il ajouté, en rappelant que 90% des chrétiens avaient quitté l'Irak entre 2003 et 2014, et que plus de 300.000 avaient fui la Syrie de 2011 à 2014.

 

Emu par l'accueil

La France avait annoncé fin juillet vouloir favoriser l'accueil des chrétiens d'Orient, cibles d'exactions croissantes de la part des jihadistes du groupe État islamique.

Parmi les invités, Yohana Matte, un Irakien arrivé en janvier avec sa famille, s'est dit "ému et très surpris" par cet accueil. "On est un peu sous le choc", raconte via un interprète cet homme de 48 ans, qui a préféré fuir avec ses quatre enfants, dont un bébé de quelques mois, dès qu'il a vu des islamistes arriver dans son village en demandant à chacun s'il était chrétien ou musulman.

 

Neutraliser Daesh au plus vite

"On a juste pris nos passeports et on est partis vers le Nord", assure cet ancien employé de blanchisserie. Hébergé à Gonesse (Val-d'Oise) par des membres de sa famille qui avaient eux-mêmes fui des persécutions dans les années 1980, il n'envisage pas de regagner un jour son pays. "On a frôlé la mort, comment est-ce que je pourrais un jour avoir confiance?"

Le cardinal Pascal Gollnisch, directeur général de l’Oeuvre d'Orient, une association française d'aide aux chrétiens d'Orient, a pour sa part lancé "un cri d'alarme" aux organisations internationales.

"Il faut en urgence neutraliser Daech", a-t-il affirmé en marge de la cérémonie, jugeant que "la France est l'un des pays les plus engagés". "Mais les moyens ne sont pas suffisants. L'Europe est à la traîne", a-t-il regretté.

Au début du mois, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait dit qu'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU serait consacrée le 27 mars "à la persécution des minorités" et en particulier celle des chrétiens d'Orient.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles