Des ruines nazies retrouvées dans la jungle argentine ?

Des ruines nazies retrouvées dans la jungle argentine ? [DANIEL SCHAVELZON / AFP]

En Argentine, des archéologues ont découvert dans la jungle trois structures en ruine qui auraient pu constituer une cachette secrète construite durant la Seconde Guerre mondiale pour servir de cachette aux nazis en cas de défaite.

 

Des ruines retrouvées dans la jungle argentine dans le parc de Teyu Cuare (nord du pays) par des chercheurs de l’université de Buenos Aires, pourraient être les vestiges d'une cachette secrete construite pour les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, explique le journal argentin Clarin.

"Apparemment, au plein milieu de la Seconde Guerre mondiale, (...), l'industrie aéronautique nazie aurait élaboré un projet secret de construction de refuges pour permettre aux plus hauts dirigeants nazis de se cacher après une défaite, dans des endroits inaccessibles, au milieu du désert, dans une montagne, près d'une falaise ou au milieu de la forêt comme ici", explique au quotidien Daniel Schavelzon, directeur du centre d'archéologie urbaine de l'Université de Buenos Aires.

 

Des murs épais de 3 mètres

L’archéologue précise la date de construction des bâtiments. Selon lui, le site qui comprend des murs épais de 3 mètres, aurait été construit au milieu du siècle dernier quand la zone était inaccessible, entourée d'épaisses forêts. Le village le plus proche aujourd’hui, San Ignacio, est situé à 60 km du site, et n’existait pas dans les années 40. La nationalité des architectes et ouvriers est encore ignorée à ce stade de la découverte.

Selon M. Schavelzon, le grand avantage du site réside dans sa situation. S’il est perdu dans la jungle, il se trouve à proximité immédiate d'un axe de fuite en cas de menace. « Tu traverses la fleuve, et tu es au Paraguay, c'est une position stratégique et bien réfléchie », explique l'archéologue.

 

De troublants indices

Des pièces de monnaie frappées en Allemagne entre 1938 et 1941 ont été retrouvées sur le site de Teyu Cuare. Un fragment d’assiette de porcelaine « Made in Germany » de la maison Meissen, fabriquée entre 1890 et 1949, a également été mis à jour par les archéologues.

Pourtant, les scientifiques pensent que les ruines des trois bâtiments n’ont jamais abrité de nazis. En effet, à la fin de la guerre, les nazis qui ont émigré en Argentine ont réalisé qu’ils pouvaient vivre dans le pays sans se cacher. Des oustachis croates et des fascistes italiens ont également profité du régime de Peron pour fuir la justice européenne à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Adolf Eichmann, théoricien de la solution finale en Pologne, avait émigré en Argentine à la fin de la guerre. Retrouvé puis enlevé par le Mossad, Eichmann avait été transféré clandestinement vers Israël où il a été exécuté en 1962.

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles