Crash A320 : aucune piste n'est écartée

Les enquêteurs français estiment qu'il existe une autre piste que celle de la personnalité du co-pilote.[DENIS BOIS / GRIPMEDIA/AFPTV / AFP]

Selon les enquêteurs français, la personnalité du co-pilote de l'A320 de Germanwings serait une piste "sérieuse", mais "pas la seule".

 

"On a un certain nombre d'éléments qui nous permettent d'avancer dans cette piste, qui est présentée comme une piste sérieuse, mais qui ne peut pas être uniquement la seule", a déclaré le général de gendarmerie Jean-Pierre Michel, sous directeur de la police judiciaire lors d'une conférence de presse à Düsseldorf.

Il a par ailleurs ajouté qu'à ce stade de l'enquête, aucun élément dans la vie du co-pilote, comme une rupture amoureuse, ne saurait expliqué son geste.

"On va essayer de comprendre ce qui dans sa vie aurait pu l’amener à ce passage à l'acte", a déclaré l'enquêteur, avant d'expliquer : "l’environnement qui va être fait d’Andreas Lubitz va être extrêmement important et il l’est déjà parce qu’il nous permet déjà de mieux comprendre l’homme qu’il est".

 

La deuxième boite noire capitale

Il a par ailleurs clamé la nécessité de retrouver la deuxième boite noire. "L’importance de la dernière boite noire est ( ) comprendre en gros ce qui s’est passé dans les dernières minutes sur les commandes de l’appareil, (...) essayer de comprendre bien sûr s’il y a une action volontaire ou une faute involontaire ou une défaillance technique", a-t-il précisé.

"On n’écarte pas un travail sur d'autres hypothèses" que celle privilégiée d’un acte volontaire, a-t-il assuré.

 

Révélations

Jeudi, on apprenait grâce à l'enregistrement de la boîte noire, qu'Andreas Lubitz, co-pilote de l'avion qui s'est écrasé dans les Alpes françaises, avait volontairement provoqué le crash de l'appareil.

Samedi matin, l'ancienne petite amie du jeune homme a indiqué dans Bild que son compagnon lui avait affirmé qu'il ferait un jour "quelque chose qui allait changer tout le système" pour que "tout le monde" connaisse son nom.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles