L'offensive d'Obama contre les pirates informatiques

Le président américain Barack Obama, le 31 mars 2015, dans le bureau ovale de la Maison Blanche.[WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Washington se donne de nouvelles armes pour lutter contre la cybercriminalité.

 

Barack Obama Barack Obama a publié mercredi 1er avril un décret autorisant le Trésor américain à geler ou bloquer les avoirs des personnes impliquées dans des attaques sur des réseaux informatiques américains dits "essentiels", comme les systèmes bancaires ou les réseaux électriques.

Surtout, cette mesure pourra être appliquée aux pirates même s’ils se trouvent à l’étranger.

 

Des cyberattaques massives

"Les intrusions et attaques informatiques (…) visent nos entreprises, volent des secrets industriels, et coûtent des emplois américains", a souligné le président américain, rappelant que près de "100 millions d’Américains ont eu des données personnelles compromises, y compris des informations sur leurs cartes de crédit ou médicales."

Les Etats-Unis avaient été le théâtre en décembre d’une cyberattaque massive menée par la Corée du Nord contre Sony Pictures. Washington avait alors accusé pour la première fois un pays étranger d’avoir mené ce type d’action. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles