Mort de Ben Laden : un mensonge d'Obama ?

Le partisan d'un parti pakistanais pro-Taliban porte un portrait d'Oussama Ben Laden, le 2 mai 2012 à Quetta [Banaras Khan / AFP/Archives]

Un journaliste américain remet en cause la version officielle de l'assasinat d'Oussama Ben Laden.

 

L’assassinat de l’ennemi numéro 1 des Etats-Unis ne s’est peut-être pas déroulé comme l’a dit la Maison Blanche. Selon le journaliste d’investigation américain Seymour Hersh, prix Pulitzer en 1970 et spécialiste des révélations choc, la version officielle est tellement fausse qu’elle "aurait pu être écrite par Lewis Caroll".

Dans un article publié dans la London Review of Books, Hersh assure que cette opération n’était pas 100% américaine, mais que les autorités pakistanaises étaient au courant du raid. Pour cause, elles auraient su dès 2006, soit cinq ans avant les faits, que Ben Laden se trouvait à Abbottabad et auraient organisé son assassinat directement avec Washington.

Le journaliste révèle également que le terroriste n’aurait pas été localisé en traçant son courrier, mais grâce à un agent des services secrets pakistanais. Ce dernier aurait reçu en échange une récompense de 25 millions de dollars.

Démenti de la Maison Blanche

Les révélations de Seymour Hersh ont toutefois été démenties par la Maison Blanche. "Il y a trop d'inexactitudes et d'affirmations sans fondement dans cet article pour y répondre point par point", a affirmé Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC).

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles