Au moins 3 morts dans un attentat à Kaboul

L'armée afghane lors d'une opération. [A Majeed / AFP]

Un attentat suicide des talibans a eu lieu dimanche matin près de l'aéroport de Kaboul faisant au moins trois morts et une vingtaine de blessés, au moment où des véhicules de la mission de police européenne passaient à proximité, a-t-on appris auprès de responsables policiers.

 

L'attaque intervient quatre jours après une attaque nocturne des insurgés contre une résidence hôtelière de Kaboul qui a fait 14 morts, pour la plupart des étrangers venus assister à un concert de musique afghane. L'attentat a été revendiqué par les talibans dimanche via leur compte Twitter officiel.

Trois personnes ont été tuées dans l'attentat. Deux civiles afghanes, ainsi qu'un membre de la mission de la police européenne. Une vingtaine de personnes a également été blessée.

 

Blessés pris en charge

Ce bilan a été confirmé par le Dr Khalilullah Hodkhil, directeur adjoint de l'hôpital Wazir Akbar Khan, qui précise que les blessés "sont pris en charge et (que) leurs blessures ne sont pas graves".

Le véhicule étranger appartenait à la mission européenne de police en Afghanistan (Eupol). "Tout ce que nous pouvons dire à ce stade, c'est que deux véhicules de l'Eupol se trouvaient sur les lieux au moment de l'attaque", a dit à l'AFP Aziz Bassam, un porte-parole de l'Eupol. Le 5 janvier dernier un attentat des talibans avait déjà visé un convoi de l'Eupol à Kaboul. Aucun membre de la mission n'avait été tué, mais un civil afghan avait péri.

 

Quatre véhicules endommagés

"Selon nos premières informations, il s'agit d'un attentat suicide (...) près de l'aéroport de Kaboul", a indiqué à l'AFP Najib Danish, le porte-parole adjoint du ministère de l'Intérieur, qui a précisé qu'un convoi étranger était en train de passer au moment de l'explosion. Selon la même source, trois véhicules civils et un véhicule appartenant à des étrangers ont été endommagés dans l'attaque.

Cette nouvelle attaque intervient dans un contexte de combats quasi quotidiens entre les forces gouvernementales et les insurgés islamistes talibans. Les talibans, qui ont lancé leur offensive de printemps fin avril, visent également des cibles étrangères présentes Afghanistan.

 

12.500 hommes sous la banières de l'Otan

Cette nouvelle "saison des combats" est la première sans la présence massive des forces internationale, après les 13 années de conflit qui ont suivi la chute du régime taliban en 2001. Depuis le départ de l'essentiel des troupes de combat de l'Otan en décembre, les forces de sécurité afghanes sont seules face à l'insurrection talibane. Seule une force résiduelle de quelque 12.500 hommes est restée sous la bannière de l'Otan pour assurer la formation de l'armée locale jusqu'en 2016.

Mais mercredi, lors d'une réunion de l'Otan à Antalya (Turquie), le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg a indiqué que l'organisation garderait une mission civilo-militaire réduite en Afghanistan après 2016, cette fois-ci chapeautée par des civils.

 

Vous aimerez aussi

Le chef du Pentagone par interim Patrick Shanahan (2e à D au premier rang) arrive à Kaboul le 11 février 2019 [Sylvie LANTEAUME / AFP]
Moyen-orient Le chef du Pentagone en Afghanistan pour sa première visite à l'étranger
Zalmay Khalilzad, parle au Mayflower Hotel à Washington, le 27 avril 2016   [Brendan Smialowski / AFP/Archives]
Moyen-orient Afghanistan : les pourparlers de paix entre les Etats-Unis et les talibans progressent
Localisation d'une attaque des talibans contre une base du renseignement militaire  [AFP  / AFP]
Talibans Afghanistan : au moins 65 morts dans une attaque contre une base militaire

Ailleurs sur le web

Derniers articles