MH370 : de nouveaux moyens déployés à La Réunion

La Réunion s'apprête à recevoir les familles des victimes.[RICHARD BOUHET / AFP]

La France va déployer dès vendredi 7 août de nouveaux moyens aériens et maritimes au large de l'île de la Réunion pour "détecter la présence éventuelle de nouveaux débris" après la découverte d'un fragment d'aile probablement issu du vol MH370, ont annoncé conjointement à Paris plusieurs ministères.

 

"A la demande du Président de la République et du Premier ministre, et pour répondre aux besoins de l'enquête, il a été décidé de déployer des moyens aériens et maritimes supplémentaires afin de détecter la présence éventuelle de nouveaux débris au large de la Réunion", ont indiqué dans un communiqué le ministère de la Défense, la ministre des Outre-mer et le secrétaire d'Etat aux Transports.

 

Fouille minutieuse

Quelques heures avant cette annonce, la commune Saint-André, où avait été retrouvé le fragment d'aile, avait indiqué qu'elle organiserait "une fouille minutieuse" de son littoral à partir de lundi.

Aussitôt après la découverte du flaperon, la gendarmerie avait lancé des recherches, notamment par hélicoptère, pour repérer d'éventuels autres débris, mais ces opérations n'avaient rien donné et avaient été suspendues.

Les recherches sur le littoral auront lieu "sous l'autorité des services de l'Etat", affirme le maire de la commune, Jean-Paul Virapoullé, dans un communiqué publié en milieu d'après-midi. Ces fouilles auront pour objet de retrouver tout objet qui pourrait provenir du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, qui a disparu en mars 2014 avec 239 personnes à bord.

 

Le périmètre de recherches est "énorme"

Les recherches seront effectuées par des "équipes communales et associatives" et "tout objet trouvé sera remis aux autorités compétentes pour tri, traitement et analyse", souligne la mairie. La préfecture de La Réunion n'a toutefois fait aucune déclaration sur ces recherches que la commune saint-andréenne dit vouloir placer sous son autorité.

Selon plusieurs experts cités par l'AFP et d'autres médias, le périmètre potentiel des recherches est énorme, notamment du fait que le débris a probablement été apporté à La Réunion par le Courant Equatorial Sud (SEC), un courant chaud entre l'Australie et l'Indonésie qui va vers Madagascar.

 

La ville de Saint-André se prépare à accueillir les familles

Outre les opérations de recherches, "la ville de Saint-André se prépare déjà à accueillir les familles (des victimes, ndlr) si elles souhaitent venir à la Réunion. Elles seront accueillies et accompagnées dans les meilleures conditions sur le territoire de (notre) ville", précise le communiqué du maire.

 Il a également confirmé son intention de "faire édifier une stèle dédiée à la mémoire des personnes aujourd'hui disparues".La découverte par des salariés d'une association chargée du nettoyage du littoral de Saint-André d'un morceau d'aile avait permis de relancer l'enquête sur le mystère de la disparition du vol MH370.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles