Deux frères saoudiens aux destins opposés meurent le même jour

Les deux frères sont morts le même jour sur le champ de bataille. [AFP]

Deux frères saoudiens sont morts le même jour au combat. L'un faisait partie de Daesh, l'autre de la coalition saoudienne chargée de combattre les rebelles houthis au Yémen. 

 

L'agence de presse officielle saoudienne a indiqué ce mardi que Nasser al Harti était décédé la semaine précédente lorsque l'hélicoptère à bord duquel il se trouvait s'est écrasé dans la province de Jizan, à la frontière entre l'Arabie Saoudite et le Yémen.

Dans le même temps, le groupe Daesh annonçait la mort de son frère, Zaher al-Harthi, à Samarra, au nord de Bagdad, dans un attentat à la voiture piégée qu'il a perpétré contre les troupes irakiennes. 

 

Le frère avait choisi d'être kamikaze

Infirmier à l'hôpital de Tabouk dans le nord de l'Arabie Saoudite, ce dernier avait disparu depuis plusieurs semaines et était soupçonné d'avoir rejoint les rangs des jihadistes. Selon ces derniers, il aurait choisi d'être kamikaze plutot que de travailler dans un hôpital de Daesh à Mossoul (Irak). 

Interrogé ce mercredi par une télévsion locale, Mohammed al-Harithi, le père des deux frères, a salué la mémoire de son fils Nasser, "en remerciant Dieu pour sa mort honorable, survenue alors qu'il servait le pays, la nation et le roi". Il a ajouté qu'il n'avait plus de contact avec son autre fils.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles