Des centaines de migrants atteignent l'Allemagne

Le drapeau allemand se reflète dans le visage de cet enfant, à son arrivée en gare de Munich. [CHRISTOF STACHE / AFP]

Les migrants venus de Hongrie arrivaient par centaines samedi à la gare de Munich, dans le sud de l'Allemagne, tandis que le pays attend jusqu'à 7.000 personnes pour l'ensemble de la journée, selon la police fédérale.

 

Près de 400 personnes ont rejoint la capitale bavaroise dans la matinée par plusieurs trains, alors qu'une douzaine de trains venus d'Autriche sont attendus dans l'après-midi, d'après un porte-parole de la police à Munich.

Un "train spécial" parti de Salzbourg, dans le nord de l'Autriche, est entré vers 13H30 locales (11H30 GMT) dans la gare de Munich, avec 200 à 250 migrants à son bord, a indiqué la même source à l'AFP.

Une douzaine de trains réguliers partis d'Autriche, avec plusieurs centaines de passagers chacun, sont ensuite attendus en Bavière pour le reste de la journée, tandis qu'au moins quatre autres doivent poursuivre leur route jusqu'à Francfort (ouest). 

Les hommes, femmes et enfants arrivés à Munich sont en cours d'acheminement vers les centres de premier accueil mis en place par la municipalité, qui assurera leur enregistrement puis leur répartition dans tout le pays.

 

Répartition

La Deutsche Bahn cherche par ailleurs à mettre en place des trains à destination d'autres Etats-régionaux pour mieux répartir cette prise en charge initiale, a expliqué à l'AFP Christoph Hillenbrand, qui dirige la région de Bavière du Sud.

D'autres migrants sont attendus en bus, en nombre et pour une destination non précisée, selon la police fédérale à Potsdam (nord-est), qui a évoqué une situation "confuse".

L'Allemagne et l'Autriche avaient donné leur accord vendredi pour accueillir les milliers de migrants bloqués depuis plusieurs jours en Hongrie.

Une centaine de bus ont été affrétés tôt samedi par le gouvernement hongrois pour prendre en charge les migrants massés dans la principale gare de Budapest, ainsi que quelque 1.200 migrants qui avaient entrepris de rallier l'Autriche à pied depuis la Hongrie, une scène d'exode inédite qui illustre la pire crise migratoire en Europe depuis 1945.

Vous aimerez aussi

Pascal, ex-président de l'OFPRA, dénonce la reconduite systématique des migrants en méditerranée
Asile Pascal Brice, ex-président de l'OFPRA, dénonce la reconduite systématique des migrants en Méditerranée
Des migrants assis sur le pont du Sea Watch 3, le 30 janvier 2019 au large de Syracuse, en Italie [FEDERICO SCOPPA / AFP]
Italie Italie : le navire Sea-Watch bloqué en Sicile par les gardes-côtes
Près de 140 migrants ont été mis à l'abri ce jeudi 31 janvier.
Social Paris : énième mise à l'abri de migrants dans la capitale sur fond de critiques des associations

Ailleurs sur le web

Derniers articles