En Allemagne, un chant anti-nazis devient l'hymne pour l'accueil des réfugiés

"Cry for Love", une chanson des années 1990 dénonçant l'extrême-droite, est devenue le symbole de l'aide aux réfugiés. [CC / blu-news.org]

Une chanson qui était utilisée dans les années 1990 pour dénoncer les violences nazies, fait aujourd'hui un retour en force en Allemagne dans un mouvement de soutien aux migrants.

 

Alors que l'Allemagne est confrontée à un afflux sans précédent de migrants, "Cry for Love", du groupe "Die Ärzte" (Les Docteurs), est désormais le morceau le plus téléchargé sur les plateformes d'achat de musique en ligne Amazon, Google Play et iTunes, en Allemagne.

Paru il y a une vingtaine d'années, il dénonçait alors les partisans de l'extrême-droite avec des paroles engagées qui ont parfois provoqué la polémique comme : "Votre violence est juste un pleur silencieux pour de l'amour" ou encore "Vos bottes de l'armée manquent d'affection. Vous n'avez jamais appris à vous exprimer. Et vos parents n'ont jamais eu de temps pour vous".

 

 

Le succès actuel de la chanson provient d'une initiative d'un professeur de musique allemand, Gerhard Torges. Celui-ci s'est dit choqué par la manière dont certains de ses compatriotes  manifestent des comportements haineux envers les réfugiés. Par le biais des réseaux sociaux, Gerhard Torges et ses soutiens ont lancé un mouvement pour que "Cry for Love" soit diffusée sur les radios et achetée par les Allemands.

 

L'argent sera reversé à une association

De son côté, le groupe "Die Ärzte" a répondu aux critiques de certains qui l'accusent de retirer des bénéfices de cette campagne de mobilisation. Sur leur site web, le groupe a souligné : "Nous ne voulons pas faire de l'argent avec cela. Nous donnerons tous les revenus générés par la chanson à Pro Asyl", une association qui aide les réfugiés. Les membres de "Die Ärzte" ont également souhaité "un mauvais divertissement à tous les nazis et leurs sympathisants".

De nombreux Allemands ont affiché leur soutien ces derniers jours à la cause des migrants, des simples citoyens jusqu'aux athlètes et sportifs de haut niveau.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles