Il achète les droits d'un traitement anti Sida et augmente le prix de 5000%

Martin Shkreli est devenu l'une des personnes les plus détestées du Web.[Capture d'écran Twitter]

Martin Shkreli est devenu l'homme le plus détesté d'Internet. Ce trader a racheté les droits d'un médicament utilisé dans le traitement du VIH / SIDA, avant d'en augmenter le prix de près de 5500%. 

A la tête d'une start-up, Touring Pharmaceuticals, le jeune homme âgé de 32 ans a racheté au mois d'août un médicament appelé Daraprim pour 55 millions de dollars. Ce traitement est utilisé depuis 62 ans pour lutter contre les infections parasitaires et soigner les personnes avec un système immunitaire affaibli. Il est ainsi utilisé dans le cadre de traitements contre le SIDA. 

A lire aussi : Katie May, la reine sexy de Snapchat, meurt victime d'une mauvaise chute

La société a alors décidé de faire passer le prix de la tablette de Daraprim de 13,50 dollars (12 euros) à 750 dollars (674 euros), ce qui représente pour les patients un coût supplémentaire de plusieurs milliers de dollars par an. 

Révélée dimanche 20 septembre par le New York Times, l'affaire a suscité un tollé aux Etats-Unis, obligeant Martin Shkreli à réagir. Selon lui ce traitement est si rarement utilisé que l'impact sur la santé dans le pays sera minuscule. Il a également promis que les bénéfices seront utilisés pour développer de meilleurs traitements contre la toxoplasmose, avec moins d'effets secondaires.  

Mais ses justifications n'ont pas convaincu et le scandale a pris une ampleur nationale aux Etats-Unis, poussant des personnalités comme Hillary Clinton à intervenir dans le débat. 

"Jouer avec les prix comme cela sur le marché des médicament est scandaleux. Demain, je présenterai un plan pour mettre fin à ces pratiques", a twitté la candidate à la primaire démocrate pour la présidentielle américaine. 

Le scandale n'a pas semblé perturber plus que cela le jeune homme, qui s'est même permis d'insulter un journaliste qui l'avait interpellé sur Twitter :  "Vous êtes un abruti". 

Martin Shkreli a finalement réagi mardi soir après trois jours de polémique, annonçant qu'il allait baisser les prix du médicament, sans préciser de combien.

 

 

Vous aimerez aussi

Fake News Les 8 théories du complot les plus connues
Santé Succès pour le Sidaction, qui récolte 4,5 millions d’euros de dons
Sidaction : l'association alerte sur la «banalisation» de l'épidémie
Santé Sidaction : l'association alerte sur la «banalisation» de l'épidémie

Ailleurs sur le web

Derniers articles