Attentats d'Ankara : l'UE appelle la Turquie à "rester unie"

Evacuation d'une personne blessée dans la double explosion meurtrière le 10 octobre 2015 à Ankara [ADEM ALTAN / AFP] Evacuation d'une personne blessée dans la double explosion meurtrière le 10 octobre 2015 à Ankara [ADEM ALTAN / AFP]

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé samedi la Turquie à "rester unie" contre les "terroristes" et les autres menaces, après un attentat contre des militants de l'opposition à Ankara qui a fait au moins 30 morts.

 

"Le peuple turc et toutes les forces politiques doivent rester unis face aux terroristes et contre tous ceux qui tentent de déstabiliser le pays, qui fait face à de nombreuses menaces", a déclaré Mme Mogherini dans un communiqué commun avec le commissaire à l'Élargissement de l'UE, Johannes Hahn.

Le secrétaire général de l'Otan, dont la Turquie est membre, Jens Stoltenberg, a également condamné "l'attaque terroriste". "Il ne peut y avoir aucune justification à cette horrible attaque contre des gens qui manifestaient pour la paix", a-t-il dit.

Federica Mogherini le 8 octobre 2015 à Luxembourg [EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Federica Mogherini le 8 octobre 2015 à Luxembourg
 

 

Le président français François Hollande a lui aussi condamné "l'odieux attentat terroriste" d'Ankara et "adressé toutes ses condoléances au peuple turc".

A Berlin, le ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a dénoncé une "attaque terroriste brutale contre des manifestants pacifiques".

"Il s'agit manifestement pour les auteurs (de l'attentat) de créer un climat de peur et d'intimidation avant les élections (...) Cela ne doit pas réussir", a-t-il affirmé.

Une personne blessée dans la double explosion meurtrière le 10 octobre 2015 à Ankara [ADEM ALTAN / AFP]
Photo
ci-dessus
Une personne blessée dans la double explosion meurtrière le 10 octobre 2015 à Ankara
 

 

Au moins 30 personnes ont été tuées samedi matin lors d'une double explosion probablement due à un attentat qui a visé à Ankara des militants de l'opposition venus participer à un rassemblement pour la paix à trois semaines des législatives.

 

Vous aimerez aussi

Turquie Au moins 9 morts et 50 blessés dans un accident de train à Ankara
Jamal Khashoggi le 15 décembre 2014 lors d'une conférence de presse à Manama [MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP/Archives]
Meurtre Les derniers mots de Jamal Khashoggi : «Je ne peux pas respirer»
Arabie Saoudite Affaire Khashoggi : Ryad refuse d'extrader en Turquie des suspects saoudiens

Ailleurs sur le web

Derniers articles