Migrants naufragés : abandon des recherches en Espagne

Le zodiac qui transportait 55 personnes se serait fissuré. [HO / Salvamento Maritimo/AFP]

Les secours en mer ont abandonné vendredi soir les recherches pour retrouver 35 migrants disparus en mer entre l'Espagne et le Maroc, le plus grave naufrage au large de l'Espagne depuis le début de l'année, ont-ils annoncé à l'AFP.

"Les recherches ont pris fin et ne reprendront pas", a déclaré une porte-parole, près de 48 heures après la nouvelle du naufrage du zodiac à bord duquel ils voyageaient avec une vingtaine d'autres personnes, dont quinze ont pu être sauvées et quatre, des hommes, ont été retrouvés sans vie jeudi soir.

Ce naufrage intervient après d'autres drames en Méditerranée, alors que 56 réfugiés se sont noyés en trois jours entre la Grèce et la Turquie.

Les autorités estiment que 35 personnes ont disparu, en se fondant sur les récits de 15 survivants secourus jeudi, treize hommes et deux femmes, et aussi des informations d'une ONG basée au Maroc, qui a indiqué qu'il y avait à bord 55 personnes.

15 survivants

Le bateau, ayant l'apparence d'un zodiac selon des images diffusées par les secours, s'est fissuré et a fini par perdre son fond. Les 15 survivants ont été retrouvés en mer agrippés à ce qu'il restait de l'embarcation, certains sans bouées, jeudi matin.

Une ONG avait alerté du départ de ce bateau, non loin de Al Hoceima (nord du Maroc), à mi-chemin entre les enclaves espagnoles au Maroc de Melilla et Ceuta.

Selon l'ONG Caminando Fronteras, basée au Maroc, et en contact étroit avec les réfugiés, il y avait à bord des ressortissants de Côte d'Ivoire, du Cameroun, du Nigeria, du Mali et de Guinée.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles