Attaques aux Etats-Unis : la ruée vers les armes

"Mange. Dors. Tire. Recommence." Peut-on lire sur le T-shirt de ce client d'une boutique d'armes du New Jersey, le 9 décembre 2015. "Mange. Dors. Tire. Recommence." Peut-on lire sur le T-shirt de ce client d'une boutique d'armes du New Jersey, le 9 décembre 2015.[ Crédit JEWEL SAMAD / AFP ]

Les achats d’armes à feu par des particuliers ont considérablement augmenté aux Etats-Unis, notamment depuis l’attaque jihadiste de San Bernardino, en Californie.

L’année 2015 devrait même enregistrer un record, selon le FBI. Dans le New Jersey par exemple, plusieurs entreprises du secteur ont indiqué un bond de leur chiffre d’affaires, certaines affirmant avoir doublé leurs ventes depuis la fusillade. Une réaction classique, selon les professionnels, qui expliquent avoir observé ce phénomène par le passé.

Mais cette augmentation des ventes traduit aussi une tendance de long terme, qui ne se limite pas aux lendemains d'attentats. L’agence fédérale chargée du contrôle des armes à feu souligne ainsi que le nombre d’armes de poing fabriquées aux Etats-Unis a quadruplé entre 1998 et 2013. Au total, 270 millions circulent dans le pays, pour 322 millions d’habitants, d’après un observatoire indépendant.

Un durcissement de la loi ?

Cet engouement s’explique aussi par la crainte d’un renforcement de la législation. De nombreux Américains semblent en effet vouloir s’équiper au maximum alors que Barack Obama ne cache pas sa volonté de limiter le port d’armes. Trois ans après la fusillade qui avait fait 26 morts dans une école de Sandy Hook (Connecticut), le président a répété cette semaine sa volonté de légiférer.

Mais le congrès, majoritairement républicain, s’y oppose. La question fait même l’objet d’une surenchère dans le cadre de la campagne des primaires du parti, chaque candidat cherchant à montrer qu’il saura garantir aux Américains ce qu’ils considèrent comme une liberté fondamentale. A commencer par Donald Trump qui, évoquant les attentats de Paris, a déclaré qu’«avec les lois sur le port d’armes les plus restrictives du monde, personne n’avait d’armes sauf les méchants».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles