Le grand mufti d'Arabie saoudite accuse Daesh d'être à la solde d'Israël

Le grand mufti d'Arabie Saoudite estime qu'Israël dirige Daesh dans l'ombre. [Hassan Ammar / AFP/Archives]

Selon le grand mufti d'Arabie saoudite, les jihadistes de Daesh seraient en réalité des soldats israéliens.

Abdul Aziz ibn Abdillah Ali ash-Shaykh, considéré comme la plus haute autorité religieuse du royaume saoudien, a estimé dans le journal Saudi Gazette que le groupe Daesh "nuisait" aux musulmans et qu'ils ne pouvaient être considérés comme des "partisans de l'Islam".

Le grand mufti est également revenu sur l'appel au soulèvement lancé par Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daesh, contre l'Arabie Saoudite et Israël. Selon lui, ces menaces sont "un mensonge" car "en réalité Daesh fait partie de l'armée israélienne".

Un colonel israélien parmi Daesh en Irak ?

Le mufti saoudien reprend ainsi une théorie conspirationniste assurant qu'Israël serait derrière les exactions des jihadistes de Daesh pour déstabiliser la région et porter atteinte à l'Islam. Certains sites spécialisés dans ce genre d'intox relayaient il y a quelques mois qu'un colonel israélien avait été capturé en Iraq et avait avoué cette implication.

Dans les colonnes du journal saoudien, Abdul Aziz ibn Abdillah Ali ash-Shaykh assure en outre que le groupe jihadiste sera bientôt stoppé par la récente coalition formée par une trentaine de pays islamistes et menée par l'Arabie Saoudite.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles