Agressions sexuelles à Cologne : l’étrange conseil de la maire

L'édile de Cologne a également recommandé aux femmes de sortir en groupe. [PATRIK STOLLARZ / AFP]

Lors d’une conférence de presse sur la centaine d’agressions sexuelles commises la nuit du nouvel an à Cologne, la maire de la ville a recommandé aux femmes de conserver une distance de «la longueur d’un bras» avec des inconnus. Un conseil qui suscite un tollé sur réseaux sociaux. 

Henriette Reker répondait à la question d’une journaliste sur les moyens dont disposent les femmes pour se protéger. «Il y a toujours la possibilité de garder une distance, qui est plus grande que la longueur d’un bras. Il faut éviter par soi-même d’être trop près des personnes en qui on n’a pas vraiment confiance», a ainsi répondu l’édile. Elle a également recommandé de «se déplacer en groupe».

Ces conseils, pour le moins étranges, ont provoqué un déferlement de critiques sur les réseaux sociaux, portant le hashtag #einearmlaenge (de la longueur d’un bras) en tête des tendances sur Twitter.

Même le ministre de la Justice, Heiko Maas a dénoncé ces «conseils de comportement» et souligné que «ce ne sont pas les femmes qui sont responsables, mais les agresseurs».

Le député Vert Sebastian Striegel a souligné qu’il ne «veut pas vivre dans un monde qui impose aux femmes de suivre des règles de comportement pour ne pas être victimes de violences sexuelles».

De nombreux twittos ont également réagi par l’humour.

«Une distance de la longueur d'un bras aide en toute circonstance»

«Un homme : "En fait, je voulais voler cette femme et la harceler mais mince ! Elle est éloignée d’une longueur de bras !"»

«La longueur d’un bras ne suffit pas toujours».

Même en France, des internautes ont réagi aux propos de d’Henriette Reker. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles